À Vitry-sur-Seine, une équipe d’archéologues de l’Inrap fouille un vaste site à l’emplacement de la future gare de Vitry sur la ligne 15 du métro. Mercredi 5 octobre 2016, Philippe Yvin, président du directoire de la Société du Grand Paris (SGP), maître d’ouvrage du Grand Paris express et Dominique Garcia, président de l’Inrap, s’y  sont rendus, en présence de Jean-Claude Kennedy, maire de Vitry.

Dernière modification
15 novembre 2016

À Vitry-sur-Seine, une équipe d’archéologues de l’Inrap fouille, sur prescription de l’État (Drac Île-de-France), un vaste site à l’emplacement de la future gare de Vitry sur la ligne 15 du métro. Mercredi 5 octobre 2016, Philippe Yvin, président du directoire de la Société du Grand Paris (SGP), maître d’ouvrage du Grand Paris express et Dominique Garcia, président de l’Inrap, s’y rendent, en présence de Jean-Claude Kennedy, maire de Vitry. Des vestiges datés de l’Antiquité à la période contemporaine ont été repérés sur le site de 4 400 m2. La fouille porte désormais sur la nécropole de la fin de l’Antiquité et du haut Moyen Âge, l’occupation médiévale et enfin, sur les structures de l’époque moderne.

Un partenariat Inrap-SGP pour les travaux du Grand Paris Express

La fouille de Vitry-sur-Seine est la deuxième opération menée par l’Inrap dans le cadre du marché public passé avec la SGP. Elle a débuté le 29 août et s’achèvera à la fin du mois d’octobre, laissant place à la poursuite des travaux du Grand Paris express. L’Inrap, établissement public national, intervient sur toutes les périodes chronologiques et peut mobiliser des spécialistes de toutes les disciplines archéologiques.

« Les travaux du Grand Paris Express permettent de mettre à jour une partie du patrimoine de la région Capitale », explique Philippe Yvin, président du directoire de la Société du Grand Paris. « La Société du Grand Paris sera très attentive à la valorisation du patrimoine historique ainsi découvert. Ce sera un axe fort de notre projet culturel, dont l’Inrap est également partenaire. »

Archéologie en gare de Vitry

L’opération s’articule autour de trois thèmes.
Sur le terrain s’élevait une maison bourgeoise du XVIIe siècle, la « maison des Lierres ». Les archéologues s’attachent aujourd’hui à reconnaître ses aménagements paysagés et hydrauliques. Y figure notamment un judicieux système de distribution d’eau, composé de puits et robinet, caractéristique du génie hydraulique de cette période.
Sous la cour de la maison des Lierres, les archéologues recherchent des caves afin de comprendre l’occupation du Moyen Âge tardif.
Enfin, la fouille porte sur un ensemble funéraire rarement observé en Ile de France : des sépultures en coffre de pierre, en coffre de tuiles antiques, en bois ou encore en sarcophage de plâtre. Cette diversité témoigne de l’évolution des pratiques funéraires entre les IVe et VIIIe siècles.

Les résultats scientifiques de cette fouille complèteront nos connaissances sur le territoire francilien. En associant l’État et les collectivités territoriales, ce savoir sera restitué aux habitants d’aujourd’hui.


 

Aménagement Société du Grand Paris
Contrôle scientifique Service régional de l’Archéologie, Drac Île-de-France
Recherche archéologique Inrap
Responsable scientifique Sébastien Poignant, Inrap