Une équipe de l’Inrap effectue un diagnostic dans le centre-ville d’Argentan, dans l'Orne. D’après les sources historiques, des vestiges antiques, médiévaux et modernes sont attendus, en particulier des éléments de fortification de la ville et du château médiéval aujourd’hui disparus.

Chronique de site
Dernière modification
13 juin 2016

L’objectif est de vérifier la localisation de ces vestiges et d’estimer leur état de conservation. Prescrite par l’État (Drac Normandie), cette intervention est réalisée en amont du projet d’aménagement du cœur historique d’Argentan et d’implantation d’un « Pôle de santé libéral ambulatoire » par Argentan Intercom.

Objectifs du diagnostic archéologique

D’après les plans anciens, la zone concernée, d’une surface d’environ 3 hectares, couvre la totalité du château médiéval d’Argentan (XIe-XIIe siècle), une petite partie de la ville médiévale, ainsi que les abords sud et est du château. L’opération de diagnostic consiste à réaliser une douzaine de tranchées de sondage à l’aide d’une pelle mécanique, afin de détecter d’éventuelles traces de la ville ancienne ou d’occupation humaine antérieure. L’intervention permettra ainsi de vérifier la localisation des vestiges et mieux connaître leur état de conservation : profondeur d’apparition, épaisseur, étendue.

Ainsi, selon l’étude documentaire préalable, sont notamment attendus des vestiges du logis seigneurial, du logis secondaire ou vicomtal, des portions de l’enceinte du château et potentiellement l'emplacement exact des portes extérieures du château.
Des traces d’occupation plus anciennes, notamment une voie gallo-romaine  pourraient aussi être mises au jour au cours de l’opération.
Ces informations sont nécessaires à la poursuite du projet d’aménagement urbain.

Calendrier

Le diagnostic archéologique sur site se déroulera tout au long du mois de mai 2016. Les résultats de ce diagnostic seront connus dans le courant de l'été. Une conférence de restitution sera proposée dans le cadre des Journées européennes du patrimoine.

Un panneau, réalisé en partenariat avec l’Inrap, et installé devant l’office de tourisme, présente le chantier avec l’indication des sondages et les vestiges attendus.

Aménageur : Argentan Intercom
Contrôle scientifique :  Service régional de l’Archéologie (Drac Normandie)
Recherche archéologique : Inrap
Directeur adjoint scientifique et technique : Cyril Marcigny, Inrap
Responsables scientifiques : Bénédicte Guillot et Florian Bonhomme, Inrap