Après la Préhistoire, qui comprend la Paléolithique, le Mésolithique et le Néolithique, l’âge du Bronze est la première période de la « Protohistoire », appelée aussi « âges des Métaux ». Marqué par d’importantes avancées, tant technologiques que sociales, l’âge du Bronze constitue une étape importante de l’évolution des sociétés européennes. Elle se caractérise par l’usage de la métallurgie du bronze, alliage principalement composé de cuivre et d’étain.

Mis à jour le
02 décembre 2016

Ce nouveau métal, dont la couleur évoque l’or, permet la fabrication d’armes, de parures, d’outils, d’objets de prestige ou rituels. L’orfèvrerie, parfaitement maîtrisée, est réservée à des objets prestigieux ou rituels comme les torques ou les chars miniatures.

Sédentarisées depuis le Néolithique, les populations vivent dans des fermes, des hameaux ou des villages. Leurs outillages se perfectionnent et les techniques agricoles progressent, façonnant un nouveau paysage de champs et de parcelles ; des réseaux commerciaux se structurent à l’échelle de l’Europe, sous le contrôle de véritables élites.

 cachette, st

Les éléments de parure (bracelets principalement) en bronze du "Dépôt des Feuilly", XIe-Xe s. avant notre ère, Saint-Priest (Rhône), 2000.
Le dépôt contenait des armes, des outils et des éléments de parure. Sa fonction n'est pas déterminée : cachette, stockage, offrande ?
 

© Loïc de Cargouët, Inrap


L’analyse des sites et des mobiliers découverts permet de diviser l’âge du Bronze en trois sous-périodes :

  • l’âge du Bronze ancien, de -2200 à -1 600 ;
  • l’âge du Bronze moyen, de -1 600 à -1400 ;
  • et l’âge du Bronze final, de -1400 à -800.