Au Mésolithique, les successeurs des hommes du Paléolithique s’adaptent au brusque réchauffement climatique du début de notre actuelle période interglaciaire (vers - 9600). Ils conservent néanmoins un mode de vie basé sur la chasse, la pêche et la cueillette, qui s’achève avec l’arrivée des agriculteurs-éleveurs du Néolithique, autour de - 6000 en France.

Mis à jour le
02 décembre 2016

L’extension chronologique et géographique des diverses cultures mésolithiques diffère selon les auteurs. Les industries lithiques offrent toutefois un point commun : la production de petites pierres finement taillées (microlithes) destinées à être emmanchées sur des flèches en bois. En effet, la pratique de la chasse à l’arc, alors généralisée, permet d’abattre du gibier dans des forêts tempérées de plus en plus denses.

Le réchauffement climatique conduit d’autre part à une remontée du niveau marin, qui modifie profondément le nord-ouest de l’Europe, provoquant notamment l’inondation de la Manche et d’une grande partie de l’actuelle mer du Nord.

Les réponses à ces transformations du milieu (migrations, nouveaux réseaux d’échanges, rapprochement des ressources marines…) sont des sujets fortement débattus par les spécialistes de la période. Ils prennent aujourd’hui une autre dimension avec l’accélération du réchauffement climatique.

6-2-0 Vignette

Pointes de flèches de silex.