Revues
Aucun vote pour le moment
Mis à jour le
20 juillet 2017
Collection
Débats d'Archéopages

Chaque numéro de la revue Archéopages est l'occasion d'une rencontre entre archéologues et chercheurs d’autres disciplines pour élargir les points de vue scientifiques et politiques de la connaissance du passé.

Isabelle Catteddu, Claude Raynaud, Jean-Pierre Le Goff
Inrap
Archéopages 40 : débat

Coincé entre la ville et la campagne, le village peine à trouver sa place dans les typologies de l’habitat. Coincée entre les effets de sources textuelles, matérielles, conceptuelles, et la force des modèles qu’elles génèrent, l’archéologie peine à le définir. Au-delà des interrogations portant sur sa naissance et sur sa mort se pose particulièrement à nous celle sur les dynamiques de longévité et de renouvellement.

Débat extrait de la revue Archéopages Numéro 40 - Villages.

Isabelle Catteddu est ingénieur chargé de recherche à l’Inrap et membre de l’équipe « Archéologies environnementales » de l’UMR 7041 Archéologie et Sciences de l’Antiquité. Parmi ses dernières publications : avec P. De Vingo et A. Nissen Jaubert (dir.), Theme 2. Archaeology and rural landscape : rural settlements in their natural economical and social environment, On the Road again. L’Europe en Mouvement, 4th International Congress of Medieval and Modern archaeology, De Ferrari, Gênes-Genova, 2011 ; avec F. Carre , F. Gentili et al., « Fouilles d’églises rurales du haut Moyen Age dans le Nord de la France », in D. Paris-Poulain, D. Istria et S. Nardi Combescure (dir.), Les premiers temps chrétiens dans le territoire de la France Actuelle, Presses Universitaires de Rennes, Rennes, 2009, p. 201-222 ; sous sa direction, Les habitats carolingiens de Montours et de la Chapelle-Saint- Aubert (Ille-et-Vilaine), Éd. de la Maison des Sciences de l’Homme, DAF n°89, Paris, 2001.

Claude Raynaud est archéologue au CNRS, dans l’équipe « Territoires et sociétés de l’Antiquité au Moyen Âge » de l’UMR 5140 Archéologie des Sociétés Méditerranéennes. Parmi ses dernières publications : sous sa direction, Archéologie d’un village languedocien. Lunel-Viel (Hérault) du Ier au XVIIIe siècle, Éd. de l’Association pour le développement
de l’archéologie en Languedoc-Roussillon, coll. Monographies d’archéologie méditerranéenne, Lattes, 2007 ; « Typologie archéologique de l’habitat rural » et « La dynamique spatiotemporelle de l’habitat rural galloromain » in F. Favory, J.-L. Fiches et S. Van der Leeuw, Archéologie et systèmes socioenvironnementaux. Études multiscalaires sur la vallée du Rhône dans le programme Archaeomedes, Monographies du CRA, 27, p. 201-238, 301-322, 2003.

Jean-Pierre Le Goff est sociologue au CNRS, au sein du laboratoire Institutions et Dynamiques historiques de l’économie et de la société (UMR 8533). Ses principaux axes de
recherche sont les nouvelles conflictualités et les reconfigurations sociales et culturelles qu’elles entraînent. Il a publié notamment : La fin du village. Une histoire française, Gallimard, Paris, 2012 ; La France morcelée, Gallimard, Paris, 2008.

Année :
2014
Contact :

Catherine Chauveau
Direction du développement culturel et de la communication, Inrap
Rédactrice en chef Archéopages
Tél. 01 40 08 81 44
catherine.chauveau [at] inrap.fr