Une équipe de l'Inrap achève une opération de fouille préventive sur la zone d'activités de Penn an Alé à Lannion, en amont de la construction de l'espace d'activités communautaire Pégase V. Prescrite par le service régional de l'Archéologie (Drac Bretagne), cette intervention fait suite à un diagnostic archéologique réalisé en 2011. Menées sur près de 3,5 hectares, sous la direction de Stéphane Blanchet, les recherches ont permis de mettre au jour deux sites archéologiques remarquables : l'un datant de l'âge du Bronze, témoignant d'une occupation humaine il y a environ 3 800 ans, et l'autre de la période gallo-romaine au début de notre ère. Le mobilier archéologique découvert pour ces deux périodes - en particulier l'abondant mobilier céramique - constituera un véritable référentiel pour la région.

Dernière modification
19 février 2016

Un remarquable site de l'âge du Bronze

Un remarquable site de l'âge du Bronze
Le premier site, daté de l'âge du Bronze, atteste une longue occupation humaine entre 1800 et 1200 ans avant notre ère. Il consiste en un système agraire, constitué à l'origine d'un simple réseau de fossés délimitant des champs et de probables chemins. Quelques constructions sur poteaux de bois (peut-être des maisons ?) complétaient le système. Par la suite, l'habitat s'est progressivement développé.
Vers 1600 ans av. J.-C, deux petits enclos sont aménagés. L'un d'entre eux délimite une zone d'habitat, comprenant une maison particulièrement bien conservée. Les archéologues y ont mis au jour des vases de stockage, un foyer ainsi qu'une meule. L'occupation semble perdurer jusqu'à la fin de l'âge du Bronze (vers 1200 ans av. J.-C.), comme l'atteste la présence d'une maison ronde caractéristique de cette période. Enfin, un cercle funéraire et deux incinérations ont été dégagés à proximité immédiate des maisons. L'étude de ce site apportera donc des informations tant sur la vie quotidienne de cette société protohistorique que sur ses pratiques funéraires.

Une ferme gallo-romaine (Ier-IIe siècles)

Le second site archéologique est daté de l'époque gallo-romaine. Il s'agit d'une exploitation agricole mise en place au cours des Ier et IIe siècles de notre ère et réaménagée à plusieurs reprises. Les archéologues ont mis en évidence une série d'enclos délimitant différents espaces fonctionnels. L'une des zones est réservée à l'habitat ; elle se caractérise par la présence de caves, mais aussi d'un puits et d'une citerne. D'autres espaces sont destinés à des activités agricoles spécialisées : l'un des enclos semblait dédié au traitement des céréales, puisqu'on y a retrouvé une grange et un séchoir, tandis qu'à l'arrière de l'habitat, d'autres enclos servaient plutôt au pacage des animaux. Des petits fossés délimitent également des chemins ou encore des champs.
La fouille en cours permettra d'enrichir considérablement les informations sur le passé de Lannion et les données matérielles collectées permettront de constituer un référentiel scientifique pour la région tant sur l'âge du Bronze que sur la période gallo-romaine.
Aménageur : Lannion-Trégor Agglomération
Contrôle scientifique : Drac Bretagne
Recherche archéologique : Inrap
Responsable scientifique : Stéphane Blanchet, Inrap
Contact(s) :

Sandrine Lalain
Chargée du développement culturel et de la communication
Inrap, direction interrégionale Grand Ouest
02 23 36 00 64 / 06 45 99 16 03 - sandrine.lalain@inrap.