Massongy, la tombe en cours de fouille
Les découvertes

En amont du projet d’aménagement d’un lotissement au lieu-dit « Chemin des Bels » sur la commune de Massongy, en Haute-Savoie, une équipe d’archéologues de l’Inrap réalise, sur prescription de l’État (Drac Auvergne – Rhône-Alpes), une fouille depuis le 23 mai et jusqu’à mi-septembre 2018. 

Etude de la coupe d’un fosse gauloise, à Saint-Flour
Les découvertes

En préalable à la construction du contournement routier de Saint-Flour, projet porté par le Conseil départemental du Cantal, une équipe de l'Inrap a réalisé, sur prescription de l’État (Drac Auvergne-Rhône-Alpes), une fouille d'avril à juin 2018 au lieu-dit « La Cheyre », au nord du hameau de Roueyre, en limite septentrionale de la commune de Saint-Flour.

2. Pont-d'Ain, Pont Rompu, phase 1
Les découvertes

Sur les communes de Pont d’Ain et Saint-Jean-Le-Vieux, dans l’Ain, une équipe d’archéologues de l’Inrap met au jour un édifice militaire daté du début XIVe siècle, spécifique à la région, appelé « bâtie ». Les chercheurs espèrent recueillir des enseignements essentiels à la connaissance de ces édifices si particuliers.

5 - dsc0717.Découverte d’un mikvé dans le quartier juif médiéval de Saint-Paul-Trois-Châteaux
Les découvertes

La ville a confié à l'Inrap l'étude de ce bain rituel juif, ou mikvé, localisé dans une cave.

Thonon-les-Bains, 11
Les découvertes

À Thonon-les-Bains, en Haute-Savoie, une équipe de l’Inrap étudie un atelier de potier de la seconde moitié du Ier siècle de notre ère situé dans un quartier artisanal au sud-est de l’agglomération antique.

Amberieu 2
Les découvertes

Cette fouille apporte des informations inédites sur les pratiques funéraires du début du Néolithique moyen.

Lautagne, visuel 1 - 2016
Les découvertes

Les archéologues de l'Inrap fouillent une partie d’un camp militaire romain ainsi qu’un habitat de la fin de l’Antiquité.

Lyon place Wernert 1
Les découvertes

À Lyon, sur les pentes de la colline dominant la Saône, une équipe d’archéologues de l’Inrap a fouillé une partie importante d’un des plus grands cimetières paléochrétiens de la ville. L’intérêt majeur de ces nouvelles investigations réside sur l’ampleur de la surface prise en compte (2 770 m²) permettant l’étude de plus de 800 sépultures.

Pages