Pose de la première pierre du nouveau site opérationnel et de recherches de l’Inrap à Matoury. Au centre, Daniel Guérin, directeur général délégué de l'Inrap, entouré de Cyril Goyer, directeur culture, jeunesse et sports de l'État, des partenaires et des agents de l'inrap.
Actualités institutionnelles

Mercredi 3 novembre, Daniel Guérin, directeur général délégué de l’Inrap, a posé, aux côtés des services de l'État, de la municipalité de Matoury, de l’aménageur, du constructeur, de l’architecte et des agents de l’établissement sur le territoire, la première pierre du nouveau centre de recherches archéologiques de l’Institut en Guyane. Plus moderne, mieux adapté à ses activités, ce centre contribuera à renforcer la présence de l’Inrap en Guyane.

Soulac-sur-Mer, Plage de l’Amélie, fouilles de fosses néolithique et antique.
Actualité de la recherche

À l'occasion du colloque « Archéologie des rivages : habiter le littoral de la Préhistoire aux Temps modernes » (20 et 21 octobre 2021, musée du Quai Branly), Florence Verdin, archéologue au CNRS, et Jean-François Modat, directeur adjoint scientifique et technique à l’Inrap, évoquent la dynamique singulière et les enjeux des fouilles sur la côte aquitaine et sur le littoral des Antilles et de la Guyane, des zones riches en patrimoine archéologique, mais fortement menacées par l'érosion maritime.

Champs surélevés précolombiens adjacents au site sur chenier de Bois Diable, juste en haut à gauche
Les découvertes

Directeur de recherche au CNRS, Stéphen Rostain est le premier archéologue français à s’être spécialisé sur l’Amazonie. Contre l’idée que la forêt amazonienne serait un espace vierge et inhabitable, les nombreuses recherches qu’il a menées, notamment en Guyane française et en Équateur, ont démontré que des populations précolombiennes ont occupé et géré d’immenses espaces des basses terres de l’Amazonie.

Corridor donnant accès au troisième bloc de cellules construit à partir de 1913.
Les découvertes

Au large des côtes guyanaises, l'Inrap a mis au jour des structures du camp de la Réclusion du bagne de l’île Saint-Joseph, la plus au sud des trois îles du Salut.

détail affiche Kourou
Les découvertes

Le CNES et l’Inrap, en partenariat avec la Direction des affaires culturelles de la Guyane, ont inauguré la première exposition permanente sur le patrimoine archéologique précolombien et amérindien au Centre spatial guyanais (CSG) à Kourou, le 20 septembre dernier, à l’occasion des Journées européennes du patrimoine, en présence de Didier Faivre, directeur du CSG, Guy San Juan, directeur des Affaires culturelles de Guyane et de Daniel Guérin, directeur général de l’Inrap. 

Rémire-Montjoly 2
Les découvertes

Située dans l’Île de Cayenne, une fouille archéologique prescrite par la Drac Guyane et menée par l'Inrap dans la commune de Rémire-Montjoly a permis de mettre au jour un remarquable dépotoir précolombien.  Les nappes discontinues de vestiges ont livré un abondant mobilier en céramique de type « Cayenne peint » caractéristique du complexe Thémire (XIe-XVe s.) et un surprenant fragment de calotte crânienne.

Luna1_Kourou_visuel3.jpg
Les découvertes

Dans le cadre du projet du nouveau lanceur européen Ariane 6 basé à Kourou en Guyane, une fouille archéologique a révélé des traces d'occupations  précolombienne et coloniale.

Un diagnostic archéologique dans le centre spatial guyanais
Les découvertes

Le projet de construction d'un pas de tir, dédié à la future fusée Ariane 6 sur la commune de Kourou en Guyane française, a permis la mise en place de plusieurs campagnes de sondages mécaniques, en amont de l'exploitation des carrières de sable.

Pages