Chronologie et interprétation des occupations humaines du deuxième âge du Fer au haut Moyen Âge

Sous-titre

Montignac (24), Le Buy

Numéro DAP
14
Image d'entête
DAP 14 | Montignac « Le Buy » (Dordogne)
Média
DAP 14 | Montignac « Le Buy » (Dordogne)
date expertise
mars 2015
date achevement
septembre 2014
Paragraphes

La fouille préventive réalisée au Buy, à Montignac (Dordogne, Nouvelle-Aquitaine), en 2011, a signé le début d’une aventure archéologique toujours en cours actuellement.
Les opérations portant sur ce lieu-dit, implanté à 1 km à l’est du bourg actuel, se succèdent depuis 2005, au rythme des constructions pavillonnaires. Elles lèvent progressivement le voile sur un site connu depuis le XIXe siècle par les érudits et antiquaires locaux comme une villa gallo-romaine. Une première fouille préventive concerne en 2005 la partie méridionale du gisement (Grimbert 2006). Avec la mise au jour d’une maison implantée à un carrefour de voies et datée des Ier-IIe siècles, des doutes sont alors émis quant à l’interprétation traditionnelle du site.

L’opération de 2011 s’inscrit dans la lignée de la précédente. Elle intervient après une série de diagnostics qui mettent en lumière, d’une part, le prolongement des maçonneries antiques vers l’ouest et le nord-est et d’autre part, une occupation antérieure attribuée à la fin du deuxième âge du Fer. La fouille concerne la partie orientale d’un ensemble bâti dégagé au XIXe siècle. Une séquence stratigraphique caractérisant une occupation continue de l’espace entre le deuxième âge du Fer (La Tène C2/D1) et l’époque antonine y est attestée, de même qu’une réoccupation des lieux au Haut Moyen Âge.
Les vestiges documentent à la fois les modalités des occupations et l’évolution des techniques de construction : architecture sur poteaux en bois à l’époque gauloise, ossature de bois faisant intervenir en partie des sablières basses à l’époque augusto-tibérienne ; apparition – entre 30/40 et 60/70 – de constructions aux fondations maçonnées qui coexistent avec les bâtiments à ossature de bois ; enfin une généralisation des fondations en pierre à partir de la fin du Ier siècle. C’est de cette dernière période que date l’occupation du bâtiment mis au jour au XIXe siècle. Dans le cadre de l’opération, seules les pièces bordant sa façade orientale ont été observées, dont une probable culina. Les assemblages mobiliers évoquent une implantation sur des axes commerciaux qui bénéficie d’importations plus ou moins lointaines de produits et biens manufacturés variés.

Deux ans plus tard, la parcelle mitoyenne à l’est fait à son tour l’objet d’une investigation exhaustive. Le prolongement des aménagements découverts en 2011 est reconnu, de même que des ateliers artisanaux et un accès aménagé au cours d’eau délimitant les parcelles à l’est.
À la suite de ces opérations de fouille, une phase de recherche est amorcée en 2015, avec pour objectif principal de se prononcer, de façon définitive, sur la question du statut du site. Le choix méthodologique s’arrête sur la prospection géomagnétique, qui est effectuée sur plus de 6 ha dans un champ considéré comme le noyau présumé du gisement. Les résultats sont sans appel : ils livrent le plan d’une petite agglomération secondaire gallo-romaine de moins de 12 ha, la première attestée archéologiquement dans la cité des Pétrucores.

Les campagnes de recherches programmées menées de 2015 à 2019 en complètent peu à peu le plan. Différents espaces sont identifiés : quartiers commerciaux et résidentiels, sanctuaire, temple, tandis que d’autre soulèvent de nouvelles hypothèses (place de marché ?, thermes ?). Depuis 2016, grâce à la participation au programme des élèves latinistes du collège de Montignac, sous la forme d’une action d’éducation artistique et culturelle (EAC), des prospections pédestres précises sont effectuées sur l’emprise de l’agglomération. Ce travail précise la chronologie et la nature des vestiges.
En parallèle, des recherches conduites à une échelle plus large déterminent l’évolution de l’occupation du sol de l’entité territoriale dans laquelle le site s’inscrit, de la fin de la période protohistorique au Moyen Âge. Les méthodes d’approche sont multiples : prospections pédestres, géophysiques, LiDAR, ainsi que des fouilles ponctuelles. La compilation et l’analyse conjointes des données issues de la recherche programmée et des opérations préventives produisent des connaissances importantes pour l’histoire de cet espace situé aux confins du territoire des Pétrucores : délimitation de l’agglomération, axes de communication, architecture des habitats, découverte de la première église paroissiale de Montignac, etc.

Sommaire

I. Données administratives, techniques et scientifiques

II. Résultats

1. ​Introduction

1.1. Circonstances de l’intervention
1.2. Contexte archéologique
1.3. Cadre d’investigation et méthode d’investigation
1.4. Contraintes
1.5. Phase d’étude
1.6. Étude géologique sommaire

2. L’occupation archéologique

2.1. La phase 1 : la période protohistorique
2.2. La phase 2 : une phase de transition au début du Ier siècle de notre ère
2.3. La phase 3 : entre 30/40 et 60/70
2.4. La phase 4 : construction et occupation du bâtiment, 70/130 ap. J.-C.
2.5. Une réoccupation du site au haut Moyen Âge ? : La phase 5
2.6. Les perturbations contemporaines

3. Les études du mobilier

3.1. Quelques observations sur les céramiques protohistoriques et antiques du Buy à
Montignac
3.2. Les amphores
3.3. Les petits objets métalliques
3.4. La verrerie
3.5. Les monnaies
3.6. Diagnostic pollinique

4. Conclusion

Bibliographie

Liste des figures

III. Inventaires techniques

Ressources

Rapports d'opération

ELIZAGOYEN, Vanessa (dir). (2016a). Montignac, Les Olivoux (Aquitaine, Dordogne), Une nouvelle agglomération antique en Aquitaine (Rapport de prospection archéologique). Bègles : Inrap Grand Sud-Ouest.

ELIZAGOYEN,  Vanessa (dir.). (2016b). Montignac, Auriac-du-Périgord, Les Farges, Aubas (24), prospection thématique de la plaine du Chambon : étude spécifique (Rapport d'étude spécifique). Bègles  : Inrap Grand Sud-Ouest. 102 p. <http://dolia.inrap.fr/flora/ark:/64298/0145839>.

ELIZAGOYEN, Vanessa (dir.). (2017). Montignac, Auriac-du-Périgord, Les Farges, Aubas, Prospection thématique de la plaine du Chambon (Rapport de prospection thématique). Bègles : Inrap Grand Sud-Ouest.

ELIZAGOYEN, Vanessa (dir.). (2018). Prospection thématique de la plaine du Chambon (Rapport de prospection thématique). Bègles : Inrap Grand Sud-Ouest.

ELIZAGOYEN, Vanessa. (dir.) (2019). Montignac, Le Buy, dossier Hallouin (Aquitaine, Dordogne) (Rapport de fouille archéologique). Bègles : Inrap Grand Sud-Ouest.

Publications

ELIZAGOYEN, Vanessa, HULIN, Guillaume, FONDEVILLE, Carole, GENEVIÈVE, Vincent, PASQUET, Vincent & VIGIER, Serge. (2016c). Une agglomération antique en Périgord : Les Olivoux à Montignac-sur-Vézère (Dordogne). Aquitania, 32, 153-160.

ELIZAGOYEN, Vanessa, BOËS, Xavier, GAILLARD, Hélène, LABORIE, Yann, HULIN, Guillaume, SIMON, François-Xavier & FONDEVILLE, Carole. (2018b). Actualités de la recherche sur l’agglomération secondaire pétrucore de Montignac-sur-Vézère (Dordogne). Aquitania, 34, 191-208.

GRIMBERT, Laurent, MARTY, Pierre. (2007). Montignac-Le Buy (Dordogne). Un bâtiment rural du Ier siècle et la question d’un vicus. Aquitania, 23, 103-136.

GRIMBERT, Laurent. (2009). Deux exemples problématiques en grand sud-ouest les établissements antiques de Montignac et de Séniergues. Dans Ph. Leveau, C. Raynaud , R. Sablayrolles & F. Trément (dir.), Les formes de l’habitat rural gallo-romain. Terminologies et typologies à l’épreuve des réalités archéologiques : Actes du colloque AGER VIII, 22-24 mars 2007, Université de Toulouse-Le Mirail (p. 285-294). Bordeaux : Aquitania.

Vidéos

COSTE, Pauline. Une ville sous la terre. <https://www.dailymotion.com/video/x6z3ol7>.

Vidéoguide Nouvelle Aquitaine. L’agglomération gallo-romaine du Chambon (à Montignac). <https://www.youtube.com/watch?v=5Ye-N03Rtzo&list=PLjKgVhIVHva5SxfHpLElgGWVycSAtBRlP&index=5>.

Citations

ELIZAGOYEN, Vanessa (dir.). (2021). Chronologie et interprétation des occupations humaines du deuxième âge du Fer au haut Moyen Âge (Montignac, Le Buy) : rapport de fouille archéologique 2014. Paris : Inrap. (Documents d'archéologie préventive ; 14). <https://doi.org/10.34692/7gx1-7g51>.

Auteur(s) / direction
Période(s)
Chronique de site
Le Buy à Montignac (Dordogne)
Pactols peuple
Département
bouton addthis
Rapport DAP
Droits
Tous droits réservés
Langage
FR
Format
text/xml
Type
Text
Bobigny - Hôpital Avicenne

L'objectif du projet est de parvenir à l'horizon 2019 à la publication de la nécropole de Bobigny fouillée en 2002 et 2003 par l'Inrap.

RurLand logo

Étude de l’espace rural dans le quart Nord-Est de la Gaule, du début de La Tène D1 (milieu du 2e s. av. J.-C.) à l'Antiquité...