La tombe mésolithique de Casseneuil.
Les découvertes

Le Mésolithique couvre une période de 5 000 ans, et pourtant moins d’une cinquantaine de sépultures de cette époque sont connues en France. L’une d’elles, contenant deux défunts, est fouillée depuis le 1er mars par une équipe de l’Inrap à Casseneuil.

Vue du cerf élaphe dans la fosse mésolithique.
Les découvertes

À Crisenoy, l'Inrap  a fouillé plusieurs structures s'échelonnant du Paléolithique supérieur au Hallstatt final / La Tène ancienne. La fréquentation à la Préhistoire est attestée par la découverte de silex, ainsi que par celle d’une fosse datée du Mésolithique, contenant un crâne de cerf. Un réseau fossoyé, une zone d’habitat et des fosses de rejets ainsi qu’un petit enclos carré, probablement funéraire indiquent la diversité des occupations dans ce secteur encore peu exploré de la Brie française.

Tombe princière de Giberville, poignard en bronze,  lame de 27 cm, garde composée de 6 rivets.
Les découvertes

Dans la Plaine de Caen, à Giberville, une équipe de l'Inrap vient de mettre au jour des fosses de chasse du Néolithique, une remarquable tombe princière de l'âge du Bronze, ainsi que des enclos et une nécropole de l'âge du Fer. De quoi alimenter les recherches sur l’évolution des occupations humaines dans la Plaine de Caen.

Trou de poteau antique avec calage en pierres.
Les découvertes

Éclats de flèche, outils de silex, dépôts de céramique, monnaie, habitats...les archéologues de l'Inrap ont mis au jour à Sainte-Anne-d’Auray de nombreux vestiges d'occupation humaine s'étalant du Mésolitique (environ 10 000 à 6 000 avant notre ère) au IIIe siècle de notre ère.

Incinération en cours de prélèvement.
Les découvertes

À Choisey, l'Inrap fouille une zone située sur une des anciennes divagations du Doubs, occupée du Mésolithique à la période antique, un fait rare pour un seul site.

Sépulture rubanée de tradition I, site de Morschwiller-le-Bas "Ungeheuer Hoelzle" (Haut-Rhin, Alsace).
Les découvertes

Fruit d’une coopération entre paléogénéticiens et archéologues, les données génomiques de 243 individus échantillonnés dans 54 sites archéologiques français permettent de retracer 7 000 ans d’histoire, du Mésolithique à l’âge du Fer. L'étude publiée dans la revue Proceeding of the National Academy of Sciences est une importante contribution à la connaissance des génomes anciens et du pool génétique européen.

1920x1080-72dpi-home-ok.png
Événements

Après une saison scientifique et culturelle dédiée à l’archéologie des Temps modernes, l’Inrap consacre sa quatrième saison à l'archéologie de la mer. Objectif : croiser l’histoire des activités humaines, centrées sur les échanges maritimes, avec celle des processus d’occupation du littoral.

Vue partielle des traces (trous) d'un bâtiment sur poteaux.
Les découvertes

À Pontarlier (Doubs), l'Inrap a mis au jour une occupation mésolithique (9600 à 5500 ans avant notre ère) et un site du haut Moyen Âge (Ve-XIe siècle) entièrement conservé, une découverte majeure pour la compréhension de la dynamique de l'habitat rural médiéval.

Pages