L’Inrap lance Archéo Mémo, un nouveau format de publication en ligne éclairant une ou plusieurs grandes facettes de la recherche archéologique au travers d’un focus inédit et en images sur un site. Déjà huit numéros à découvrir.

Dernière modification
21 avril 2021

ARCHÉO MÉMO N° 8 :


 

Un village bourguignon au Moyen Âge, l’exemple de Fleurey-sur-Ouche (Côte-d’Or)

Le village de Fleurey-sur-Ouche est situé à une quinzaine de kilomètres à l’ouest de Dijon. Il est mentionné dès le VIe siècle sous la dénomination de Floriacus, dérivée du nom du propriétaire d’une villa gallo-romaine établie sur la rive gauche de l’Ouche. Aucune recherche archéologique n'y avait lieu depuis 1996. Mais, entre 2015 et 2019, des opérations d’envergure menées par l’Inrap sur la rive droite de la rivière ont permis d’exhumer tout un pan de l’histoire du village entre le Xe et le XVIIIe siècle.

archeomemo8



ARCHÉO MÉMO N° 7

Des puits gaulois, l’exemple du site d’Aulnat à Clermont-Ferrand

Les puits sont fréquents dans les agglomérations gauloises de la fin de l’âge du Fer. Même si leur fouille pose des problèmes techniques, ils présentent un double intérêt pour les archéologues : d’une part leur milieu humide favorise la préservation des matériaux organiques ; d’autre part, souvent réutilisés comme dépotoirs lors de leur abandon, ils livrent un mobilier abondant et diversifié. Une fouille réalisée en 2019-2020 à l’occasion de l’élargissement de l’autoroute A71 a permis l’étude d’une quinzaine de ces structures au sein de l’emblématique site d’Aulnat.

archeomemo7.jpg



ARCHÉO MÉMO N° 6

Les Belles du Nord, l’exemple d'une découverte inattendue à Orchies (Nord)

En mars 2013, un diagnostic avant la construction d’un immeuble rue Letellier, dans le centre ville d’Orchies, a mis en évidence les bâtiments médiévaux qu’on espérait y trouver. Mais la fouille d’une fosse d’époque moderne a occasionné la découverte d’un exceptionnel ensemble de statues des XVIe et XVIIe siècles, dont la présence à cet endroit pose encore bien des questions : où étaient-elles auparavant ? Quand et pourquoi ont-elles été enfouies dans un terrain privé à 300 m de l’église ?

archeomemo6.jpg



ARCHÉO MÉMO N° 5

Autour du feu, l’exemple des potiers de Montescourt-Lizerolles (Aisne)

Lors de l’implantation d’un lotissement à Montescourt-Lizerolles, un quartier artisanal de potiers gallo-romains du IIe-IIIe siècle a été découvert. La plupart des fours sont de forme circulaire et les poteries à cuire occupent un seul espace : c’est ce qu’on appelle des fours à un volume. Leur étude a soulevé quelques questions : pourquoi les potiers ont-ils reconstruit certaines parties des fours ? pourquoi les déchets de fabrication n’ont-ils pas été rejetés en vrac mais au contraire rangés avec soin ? s’agit-il d’une gestion particulière ou d’un rituel ?

archeomemo5.jpg



ARCHÉO MÉMO N° 4

Tessons de céramique et vie quotidienne, l'exemple des vaisselles des Clarisses de Montbrison

La découverte de fragments de céramique est toujours une aubaine pour les archéologues : précieux éléments de datation des sites où ils sont mis au jour, ils constituent aussi une documentation unique sur la vie quotidienne des personnes qui les ont utilisés.
À Montbrison, dans le département de la Loire, deux dépotoirs datés des XVIIe et XVIIIe siècles ont livré des lots remarquables de vaisselles. Leur étude a mis en évidence divers aspects et particularités qui ont permis d’attribuer leur origine au couvent de Clarisses fondé au XVIe siècle et localisé à proximité.

archeomemo4



ARCHÉO MÉMO n° 3

Des archéologues au cœur d'un monument historique : l'exemple du château de Fontainebleau (Seine-et-Marne)

Inscrit au patrimoine mondial de l’Unesco en 1981 et classé en totalité au titre des monuments historiques en 2009, le château de Fontainebleau a été fréquenté par les rois de France du Moyen Âge au Second Empire. Si celui que l’on visite de nos jours date en partie du règne de François Ier, son sous-sol et certains éléments de son bâti conservent les traces de chaque époque au travers d’une rare stratigraphie historique. Afin de restaurer l’ensemble et de l’adapter pour l’accueil de nombreux touristes, des travaux ont été décidés. L’État a donc prescrit des recherches archéologiques en préalable à leur réalisation…

archéo mémo 2



ARCHÉO MÉMO n° 2

Autopsie d'un trésor monétaire : l'exemple du dépôt de Saint-Vulbas (Ain)

Lorsqu’un ensemble d’objets métalliques ayant été volontairement caché se trouve mis au jour, les archéologues parlent d’un « trésor ». L’enfouissement d’un trésor monétaire, souvent dû à des contextes économiques ou sociologiques troublés, ne constitue pas un geste anodin ; de plus, sa découverte implique que son propriétaire n’a pas pu le récupérer. 
Contrairement aux découvertes fortuites isolées, le vase rempli de monnaies de Saint-Vulbas a été dégagé dans l’emprise d’une fouille archéologique et peut être relié à son environnement historique….

archéo mémo 1



ARCHÉO MÉMO n° 1

Le verre en contexte archéologique : l’exemple de la nécropole d’Évrecy (Calvados)

Le verre est un matériau fascinant, utilisé pour fabriquer des objets d’usage courant ou des objets exceptionnels, selon les époques et les civilisations. À Évrecy, à l’occasion d’une fouille archéologique, un grand nombre de verreries a été retrouvé dans des sépultures de l’Antiquité tardive. Le verre était-il un matériau ordinaire ou bien rare pour ces sociétés ? En posséder révélait-il une certaine richesse ? 

archeomemo1.jpg