Émissions de radio
Aucun vote pour le moment
Mis à jour le
17 mai 2018
Collection
Carbone 14

Pour découvrir l’archéologie d’aujourd’hui, ses sciences connexes, mais aussi approcher et décrypter ce que la discipline recouvre de concepts, de modèles, Carbone 14, le magazine de l'archéologie, retrace les avancées de la recherche française et internationale et parcourt terrains, chantiers et laboratoires. Une émission à écouter chaque dimanche, de 20 h 30 à 21 h sur France Culture et à réécouter sur Inrap.fr.

Avec Nicolas Naudinot, Maître de Conférence à l’Université de Nice Sophia-Antipolis, chercheur de l’UMR CEPAM du CNRS

Carbone 14, le magazine de l'archéologie, France Culture, le dimanche de 20 h 30 à 21 h 
Par Vincent Charpentier
Émission du  29 avril 2018


Il y a 14.000 ans… Au fond des cavernes armoricaines

Chevaux du Rocher de l'impératrice (Plougastel-Daoulas)

Chevaux du Rocher de l'impératrice (Plougastel-Daoulas)

©

N.Naudinot, croquis C.Bourdier

Tout commence par la recherche de grottes ou de cavités ayant pu abriter quelques groupes préhistoriques d’Armorique, cela tombe bien, il n’y a pas de caverne en Bretagne ! 

Il y a 14000 ans, dans une Bretagne où la mer était bien au-delà des rivages actuels, les groupes du Paléolithique ont toutefois trouvé refuge dans de petits espaces cavernicoles, ceux de Roc’h Toul ou  Kerbizien…  Toutefois, c’est dans l’abri du « Rocher de l’Impératrice » à Plougastel-Daoulas, que la découverte la plus inattendue a été faite : la mise en évidence d’un art paléolithique en Bretagne. 

Plus de 80 plaquettes de schiste parfois brisées ont été gravées par un groupe appartenant à la culture Azilienne, et parmi elles, certaines représentent des chevaux, parfois en miroir, des aurochs… L’auroch est une sorte de « taureau rayonnant », et semble ici être un animal particulièrement valorisé.

Cet art azilien est très rare en France, et connu à quelques exemplaires (l’abri Murat et le bois Ragot par exemple). L’art découvert dans la fouille du Rocher de l’Impératrice s’avère un art très naturaliste, alors que cette période Azilienne, il y a 14.000 ans, est considérée par les archéologues comme une véritable « révolution » : la naissance de l’abstraction. 

Année :
2018
Durée :
29 minutes
Partenaire
Logo Le salon noir