Mis à jour le
09 août 2016
Le décapage a été réalisé sur une surface de 1 000 m2. Le degré d'arasement des structures et la faible profondeur des sols argileux (de 0,40 à 0,80 m en moyenne) ont conduit à définir une stratégie de fouilles fondée sur deux principes : des sondages mécaniques pour étudier les fondations des bâtiments et une fouille manuelle pour les dépôts d'abandon ou d'occupation.

Chronique

Les découvertes

A Chassenon, Charente, le décapage a été réalisé sur une surface de 1 000 m2.

Nom de l'opération
Hameau de Longeas
Cause de l'opération
Création d'une base logistique archéologique et aménagement d'un parking.
Aménageur
Conseil général de la Charente
Type d'opération
Fouille
Période(s)
Antiquité
Responsable d'opération
Philippe Poirier
Suivi scientifique
J.?F. Baratin, N. Lambert / SRA Poitou-Charentes.
Equipe de recherche
L. Benquet, G. Bernoux, F. Chevreuse (topo.), P. Coujou, A. Coutelas (pétro-archéo., étude des mortiers antiques), D. Guitton (céramo.), G. Lavoix (DAO), A. Montigny, A. Zobri.
Collaborateurs scientifiques
P. Aupert / CNRS ; J.?P. Bost (numismatique) / univ. Bordeaux III ; N. Dieudonné-Glad (métallurgie) / univ. Poitiers ; P. Marchat (géologie) / assoc. Pierre de Lune.
Date
DU 16/05/2005 AU 10/06/2005