Logo AFEAF

Les espaces fortifiés à l’âge du Fer en Europe

Participer - Appel à communication
Du 30 mai 2019 au 02 juin 2019
Salle des sessions de l’hôtel du département (Auvergne-Rhône-Alpes)
Mis à jour le
07 janvier 2019

43e colloque international de l'Association Française pour l'étude de l'âge du Fer (AFEAF).

Informations pratiques

Les propositions de communication ou de poster devront être soumises au secrétariat du colloque avant le 1er octobre 2018 avec coordonnées de l’auteur / des auteurs, titre et résumé bilingue d’une quinzaine de lignes en français et en anglais ou allemand pour les pré-actes.

La parution des actes est programmée pour l’Ascension 2021, dans la collection des Actes des colloques de l’AFEAF. La remise des manuscrits est fixée au 1er octobre 2019.

Pour en savoir plus : https://afeaf.hypotheses.org/

Depuis le colloque de Bavay et Mons en 1982, dédié aux fortifications de l’âge du Fer, aucun colloque de l’AFEAF n’a spécifiquement traité de la question des espaces fortifiés à l’échelle européenne.

Cette thématique, fondatrice de l’archéologie protohistorique en Europe, a vu les fondements méthodologiques qui la caractérisent dès les prémices de la discipline au XIXe siècle évoluer considérablement. Depuis les premières fouilles sur les grands sites de la Guerre des Gaules, conduites sous l’impulsion de Napoléon III, en passant par les inventaires généralisés en Europe au début du XXe siècle — on peut citer par exemple le travail de la Commission des Enceintes de la Société Préhistorique Française en France, celui de la Royal commission of Ancients Monuments en Grande-Bretagne ou encore les recensions des Ringwälle en Allemagne — jusqu’au développement de l’archéologie préventive qui les éclaire d’un jour nouveau, l’appréciation de ce type de site, comme la façon de les aborder, a fondamentalement évolué. Cette évolution a notamment été favorisée par la mise en œuvre d’approches intégrées pluri-disciplinaires, associant différentes méthodes d’investigation non destructives (géophysique, Lidar et télédétection…), sondages ciblés et fouilles extensives.

Depuis plusieurs années on note par ailleurs le développement de programmes de recherche, qui traitent aussi bien des fortifications en tant que telles que de corpus de sites à l’échelle régionale ou nationale. Ces travaux permettent aujourd’hui de disposer, en Europe, d’une documentation renouvelée et de qualité concernant ce type d’occupation. En effet, l’étude des systèmes défensifs, autrefois souvent exclusive, est actuellement complétée par des fouilles extensives qui permettent de mieux en appréhender l’attribution chronologique, l’organisation intra- et extramuros ou la fonction des sites. Plus largement, le développement de l’archéologie porte également un regard neuf sur ces fortifications en les insérant dans une trame de sites précédemment lacunaire.

Au regard de ces avancées, il semble désormais nécessaire de dresser un bilan consacré à ces espaces fortifiés dont le rôle peut être appréhendé différemment à l’aune du renouvellement considérable de la documentation depuis quelques années. Le cadre chronologique du colloque s’inscrit volontairement dans le temps long au sein d’une problématique diachronique évoluant depuis la fin de l’âge du Bronze jusqu’à la romanisation. Ce champ chronologique étendu a le principal avantage de documenter l’évolution des occupations sur près d’un millénaire et permet de caractériser la trajectoire des sites fortifiés (rythmes d’occupation et d’abandon) et les modifications touchant à leur fonction.

D’un point de vue géographique, il convient de s’affranchir des limites propres aux grands domaines culturels spécifiques à chacune des séquences chronologiques traitées en intégrant l’ensemble des données européennes, des Carpates aux îles Britanniques et des rives sud de la Baltique à celles de la Méditerranée. Plusieurs thèmes seront traités au cours du colloque dans lesquels s’insèreront aussi bien des synthèses régionales que des communications à la vocation plus précise.

Comité d'organisation

Philippe Barral (Président de l'AFEAF), Fabien Delrieu (SRA Auvergne-Rhône-Alpes), Clément Féliu (Inrap), Philippe Gruat (trésorier de l'AFEAF), Marie-Caroline Kurzaj (Archeodunum), Marie-Jeanne Lambert (secrétaire de l'AFEAF), Elise Nectoux (SRA Auvergne-Rhône-Alpes).

Ajouter à mon calendrier 05/30/2019 06/03/2019 Europe/Paris Les espaces fortifiés à l’âge du Fer en Europe MM/DD/YYYY
Salle des sessions de l’hôtel du département
1, place Monseigneur de Galard - CS 20310
43009 LE PUY EN VELAY (Haute-Loire)
Contact(s)

Secrétariat du colloque
fabien.delrieu [at] culture.gouv.fr
clement.feliu [at] inrap.fr

Partenaire(s)
Logo AFEAF
Logo Ministère Culture
inrap logo
Archeodunum logo