Soulac-sur-Mer, Plage de l’Amélie, fouilles de fosses néolithique et antique.
Actualité de la recherche

À l'occasion du colloque « Archéologie des rivages : habiter le littoral de la Préhistoire aux Temps modernes » (20 et 21 octobre 2021, musée du Quai Branly), Florence Verdin, archéologue au CNRS, et Jean-François Modat, directeur adjoint scientifique et technique à l’Inrap, évoquent la dynamique singulière et les enjeux des fouilles sur la côte aquitaine et sur le littoral des Antilles et de la Guyane, des zones riches en patrimoine archéologique, mais fortement menacées par l'érosion maritime.

Vue zénithale de la fouille de Saint-Martin-la-Garenne.
Les découvertes

À Saint-Martin-la-Garenne, en amont de travaux d'extension d’une gravière, l'Inrap fouille sur plusieurs années une surface de 11,27 ha. Après la fouille de deux zones en 2019, les archéologues mettent aujourd'hui en évidence, sur une surface de 1,2 ha, de nouvelles occupations domestiques datées du Mésolithique et du Néolithique en prolongement direct des bords de Seine. Un abondant mobilier lithique a été mis au jour.

Vue de la tranchée palissadée en cours de fouille.
Les découvertes

À Passel, des équipes de l’Inrap et du Conseil Départemental de l’Oise ont mis au jour et exploré sur sa plus grande partie une enceinte monumentale du Néolithique moyen II. Les études sur le mobilier,  le plus riche connu à ce jour pour ce type de site, ouvrent de nouvelles perspectives sur la fonction économique et idéologique de cette enceinte monumentale, vraisemblablement à dimension supra-locale.

Woippy 8
Les découvertes

À Woippy, l'Inrap et le Pôle d’Archéologie Préventive de Metz Métropole fouillent un site qui a révélé des vestiges de bâtiments du Néolithique ancien ainsi qu'une villa gallo-romaine des IIIe et IVe siècles.

Bâtiment circulaire de l’âge du Fer.
Les découvertes

À Merdrignac, les fouilles préalables à la mise en 2 × 2 voies de la RN 164 se poursuivent sur une surface de 7,8 ha. Pour la première fois, les scientifiques ont pu identifier une succession d’occupations de ce secteur du Centre-Bretagne s'étalant entre le Néolithique et le Moyen Âge. 

Statuette de la dame de Villers-Carbonnel de 21 cm de hauteur, vers 4000 avant notre ère, trouvée en 2010 dans la Somme. Cet objet est exceptionnel par son intégrité et la rareté des figurations féminines au Néolithique moyen.
Les découvertes

Lors de fouilles préalables au percement du canal Seine-Nord Europe, des archéologues de l'Inrap ont fouillé en 2011 deux vastes enceintes appartenant à la culture chasséenne (environ 4300-3600 avant notre ère) sur la rive gauche de la Somme. L’une a livré une exceptionnelle statuette de terre cuite de 21 cm, une représentation féminine dont on ne connaît que de rares exemples en France, que les archéologues ont dénommée la Dame de Villers-Carbonnel.

Vue aérienne de deux bâtiments campaniformes (bât. 7 et 8).
Les découvertes

À Concarneau, l'Inrap fouille de remarquables bâtiments du Campaniforme (2500 à 2000 av. J.-C.), une période de transition entre la fin du Néolithique et le début de l’âge du Bronze. Cette découverte vient renouveler les connaissances sur cette période en France, jusqu'alors très fragmentaires.

Vue de la fouille du bâtiment antique. Les sacs en plastiques contiennent des prélèvement de phosphate afin de détecter la présence éventuelle de bétail.
Les découvertes

À Vitry-sur-Seine, l'Inrap fouille un site dont les vestiges témoignent d’une occupation humaine en bord de Seine depuis le début du Néolithique jusqu’à l’époque médiévale. 

Pages