Voyage dans l'Aube d'avant notre ère.

Dernière modification
17 mai 2018

Le Département de l’Aube et l’Inrap présentent, du 5 mai au 30 décembre 2018 et d’avril à septembre 2019, l’exposition "ArkéAube. Des premiers paysans au prince de Lavau (-5300/-450)" à Troyes. Du peuplement de ce territoire par les chasseurs-cueilleurs il y a 10 000 ans, jusqu’aux fastes des princes celtes il y a 2 500 ans, l’exposition dévoile des siècles d’histoire du territoire et de ses habitants.

L’Aube en Champagne, terre d’archéologie

30 ans de recherches archéologiques, principalement menées par l’Inrap, permettent de retracer l’histoire du territoire aubois. Situé sur les routes migratoires et commerciales qui, du Néolithique à nos jours, se sont succédé sur un axe est-ouest des grands plateaux turcs aux côtes Atlantiques, et sur un axe nord-sud de la Baltique à la Méditerranée, ce territoire a capté l’ensemble de ces mouvements. Ses sols en gardent la trace. Les caractéristiques naturelles de cet espace, notamment les voies de circulation dessinées par les grands couloirs de la Seine et l’Aube, jouent également un rôle déterminant dans le développement d’un territoire au commerce florissant et aux échanges culturels intenses.
 

Du Néolithique à l'âge du Fer : un voyage dans l'Aube d'avant notre ère

En six étapes et plus de 200 objets archéologiques, l’exposition témoigne de la façon dont les populations, dans leur trajectoire millénaire, ont traversé, habité, investi, exploité le territoire de l’Aube. L’exposition raconte l’histoire des hommes qui ont peuplé l’Aube et les relations qu’ils ont entretenues avec les populations voisines, proches et lointaines, avant les premières sédentarisations il y a 7 000 ans jusqu’au phénomène princier il y a 2 500 ans.

Des agriculteurs aux artisans, des marchands aux guerriers, jusqu’aux princes celtes, « ArkéAube » montre les processus de densification de l’habitat, d’accélération de l’économie agricole et marchande, de stratification de plus en plus visible de la société. Le statut des élites, souligné dès le Néolithique par la présence d’objets de prestige, devient de plus en plus visible dans le paysage avec l’édification de monuments funéraires, jusqu’à la nécropole de Lavau.

Lavau : les premiers objets restaurés dévoilés

Dans cette longue histoire archéologique de l’Aube en Champagne, la découverte, par les archéologues de l’Inrap, en 2015, de la tombe princière de Lavau (Ve siècle avant notre ère) est un moment important. Cet ensemble princier exceptionnel témoigne non seulement du statut social très élevé du défunt mais également d’échanges protocolaires entre Celtique et Méditerranée, au moment où la Grèce en est le nouveau centre de gravité économique et culturel. L’exposition est l’occasion de dévoiler au public les premiers objets sortis des laboratoires d’analyse et de restauration du C2RMF (Centre de recherche et de restauration des musées de France).
 

Contact(s) :

Mahaut Tyrrell
chargée de communication médias
Inrap, service partenariats et relations médias
01 40 08 80 24
mahaut.tyrrell [at] inrap.fr

Estelle Bénistant
chargée du développement culturel et de la communication
Inrap, direction interrégionale Grand Est nord
03 87 16 41 54 – 06 74 10 26 80
estelle.benistant [at] inrap.fr