Conçue en partenariat avec l’Inrap, cette exposition est présentée au musée de Bretagne-Les Champs libres, à Rennes,  jusqu'au 14 janvier 2018. Elle retrace l'histoire de la découverte de la sépulture de Louise de Quengo. Son exceptionnel état de conservation a été l'occasion unique de mener une autopsie sur une dépouille du XVIIe siècle.

Chronique de site
Dernière modification
15 décembre 2017

En 2013, dans le cadre d’une fouille préventive au couvent des Jacobins à Rennes, l’Inrap a mis au jour une sépulture attribuée à Louise de Quengo (décédée en 1656). Son état de conservation exceptionnel a été une occasion unique de mener une autopsie sur une dépouille du XVIIe siècle, apportant un témoignage inédit sur les pratiques funéraires de la noblesse bretonne à l’Époque moderne. Cette découverte, remarquable sur plusieurs points, a ensuite été relayée par la presse dans le monde entier.

Les archéologues ont associé le musée de Bretagne pour la conservation des vêtements et des chaussures. Un long processus de stabilisation et de restauration a alors commencé.

Une exposition écrin

Affiche Louise de Quengo

L’exposition au musée de Bretagne, dite « écrin » car sur une surface de 100 m2 environ, offre l’opportunité de présenter l’ensemble des informations tirées des recherches scientifiques, ainsi qu’une partie du mobilier archéologique en lien avec cette découverte. Faisant le lien avec d’autres sépultures de nobles inhumés au couvent des Jacobins, elle permet de mieux connaître les pratiques funéraires sous l’Ancien Régime.

Un dispositif multimédia interactif propose au visiteur de mener son enquête sur Louise de Quengo, tel un archéologue.


Musée de Bretagne - Les Champs Libres
10 cours des Alliés
35000 Rennes.

Commissaires scientifiques : Rozenn Colleter, anthropologue, Inrap Grand Ouest et Gaétan Le Cloirec, archéologue ingénieur de recherches, Inrap Grand Ouest


 

Autour de l’exposition

•  Jeudi 14 et vendredi 15 décembre 2017 : Journées d'étude 

Louise de Quengo : Les funérailles multiples des élites bretonnes au 17e siècle
Organisé par la SAHIV, l’Inrap et le musée de Bretagne

Ce colloque porte sur l’étude des sépultures aristocratiques provinciales de l’Époque moderne. Il propose une approche pluridisciplinaire autour d’archéologues, d’historiens, d’anthropologues, biologistes, généticiens et archéobotanistes, ayant comme objectif commun de brosser un tableau le plus complet possible de ces funérailles particulières, à l’interface de la biologie et de la culture.

• Samedi 16 décembre 2017 à 15 h 30 : Champs et contre champs 

L’exceptionnelle sépulture de Louise de Quengo
Conférence avec Rozenn Colleter, archéologue et anthropologue à l’Inrap.

• Dimanche 17 décembre 2017 à 16 h : Docs en stock au musée 

Une histoire à creuser
Un film de Christophe Cocherie, France, 2013, 52 min, Bleu Iroise Productions

Projection suivie d’une rencontre avec le réalisateur et Gaétan Le Cloirec, archéologue à l’Inrap (responsable des fouilles du couvent des Jacobins).