L'Inrap propose une riche programmation à l'occasion des Journées européennes du patrimoine et lance un inventaire de ses découvertes entrées dans des musées de France.

Dernière modification
21 septembre 2018

L’Inrap, partenaire des Journées européennes du patrimoine, se mobilise dans toutes les régions pour présenter de nombreuses manifestations autour du patrimoine archéologique : journées portes ouvertes, visites de sites, résultats de fouilles, expositions, ateliers pédagogiques, conférences, tables rondes, projections de films… Ces événements sont autant d'occasions de célébrer la thématique de l'édition 2018 « l'art du partage ».

Lors de ces journées, les archéologues de l’Inrap proposent ainsi aux publics de visiter les sites en cours de fouille et de leur présenter les étapes de la fouille, les techniques mises en œuvre, les hypothèses d’interprétation. Ils replacent le site dans son contexte et exposent les premiers résultats ainsi que le mobilier mis au jour.
Le public pourra ainsi découvrir le cimetière médiéval de Surgères, les occupations gauloise et antique de Theix-Noyalo, l’Aître Saint-Maclou à Rouen, les thermes de Vire, la Maison Chapp à Basse-Terre, un quartier antique de Meaux, la villa romaine de Bulgnéville et les vestiges de l’ancien Arsenal de Dunkerque.

A Paris, au sein du Salon des maréchaux du ministère de la Culture, ils pourront également rencontrer des céramologues et découvrir cette discipline au travers de manipulations et de démonstrations. La céramique est l’un des matériaux les plus abondants découverts lors des fouilles archéologiques. Briques, tuiles, vaisselles…les tessons sont des vestiges indispensables à l’archéologue pour dater un site et comprendre les activités humaines qui s’y déroulaient.

Le programme de l'Inrap


 

L’Inrap, un important contributeur au patrimoine national

L’Inrap contribue à l’enrichissement du patrimoine public grâce à ses très nombreuses découvertes. Régulièrement, des vestiges rejoignent les collections publiques.
À l’occasion des JEP 2018, l’Inrap interroge ses propres archives pour créer un catalogue raisonné de ces collections. Il permettra d’illustrer l’apport de l’archéologie préventive au patrimoine national et à la richesse culturelle des territoires. Jusqu’à la fin 2019, cette enquête mobilise archéologues, gestionnaires de collections et partenaires muséaux.

Citons déjà, pour la Préhistoire, le bison de Soucy au Cerep de Sens, le vase chasséen de Montélimar au musée de Valence et le taureau d’Aubevoye au musée de Normandie.
La Protohistoire est notamment illustrée par les découvertes d'outils en silex et de vases de l’île de Tatihou, présentés au musée maritime de l'île, le dépôt de haches de bronze d’Agneaux au musée de Bayeux, la tombe étrusque du musée de Lattes. Parmi les objets gaulois emblématiques notons les vases de Clermont-Ferrand au musée Bargoin, le chaudron d’Estissac au musée de  Troyes et les objets de la vie quotidienne de l’oppidum de Moulay à Jublains et ceux de Lacoste au musée d’Aquitaine.
L’Antiquité est très représentée : la mosaïque de Penthée au musée de la Romanité de Nîmes, la peinture murale du philosophe au musée de Strasbourg, le camée d’onyx de Parville au musée de Rouen, le pied de statue monumentale au musée Bargoin, la jeune fille au rocher au musée Lugdunum, le masque dédié au dieu Videtillus au musée de Dijon, le disque zodiacal de Chevroches au musée de Clamecy…
La memoria de la nécropole paléochrétienne de Malaval au musée de Marseille, les tombes franques de Saint-Dizier, le pavement historié de Saint-Pierre de Moissac, les moules d’enseignes de pèlerinage (XVe siècle) du Mont-Saint-Michel au Scriptorial d’Avranches, sont quelques exemples de collections médiévales issues de l’archéologie préventive.
Enfin quelques grands ensembles incarnent les époques moderne et contemporaine : les « belles du Nord » sculptures des XVIe -XVIIe siècles au musée de Lille, le mobilier funéraire de Louise de Quengo au Musée de Bretagne à Rennes et les statues du pavillon soviétique de l’exposition universelle de 1937 au musée de Guiry-en-Vexin.

Tout au long de l’année 2019, ces collections issues de fouilles préventives – et désormais partie intégrante des musées de France – feront l’objet de valorisation auprès du public.


 

Préhistoire

Protohistoire

Antiquité

Moyen Âge

Époque Moderne

Époque Contemporaine