archeosite CIF

Quand les gaulois enterrent leurs morts

À visiter - À voir, à écouter - Événement - Pratiquer - Atelier / animation
Dimanche 3 juillet 2022 de 13h30 à 18h00
Archéosite de la Haute-Île, Parc départemental de la Haute-Île, Neuilly-sur-Marne (Île-de-France)
Mis à jour le
22 juin 2022

Entrée libre

Informations, horaires et réservation des visites et des ateliers sur le site ExploreParis. Accueil des groupes (scolaires, association etc.) du lundi au vendredi sur réservation.

De mai à octobre 2022 de13h30 À 18h : Entrée et activités gratuites L’archéosite sera ouvert sous réserve de conditions météorologiques favorables. Plus d’informations sur Archeosite et Parcinfo.

Les âges des métaux (- 2500 à -50 ans)
À partir des années 2 500 avant notre ère, se diffuse en Europe la transformation des métaux, une aventure qui commence avec l’invention d’un nouveau matériau, le bronze, fait d’un alliage d’étain et de cuivre, deux minerais extraits à des centaines de kilomètres l’un de l’autre… C’est l’âge du bronze. Cette période voit la production massive d’objets d’une qualité inégalée jusqu’à aujourd’hui. Le trafic maritime et terrestre se développe pour acheminer le métal, les objets, mais aussi le sel, l’ambre, le verre... L’Europe devient un espace interconnecté où l’on voyage beaucoup au sein d’une aire d’échanges commerciaux et culturels intenses.

Dans les années - 800, les progrès techniques permettent de maîtriser la réduction du minerai de fer. L’usage de ce nouveau métal, plus résistant que le bronze, se généralise pour l’outillage et les armes. Cet âge du fer voit la spécialisation et la sophistication de la production artisanale (verriers, potiers, forgerons, orfèvres…) et l’intensification du commerce de produits manufacturés. Les méthodes agricoles déjà perfectionnées à l’âge du bronze continuent d’évoluer : les faucilles néolithiques pourvues de petites lames en pierre sont remplacées par de grandes faucilles en bronze, elles-mêmes remplacées par des faucilles en fer.
Dès - 450, les peuples gaulois, qui font partie des populations celtiques, affirment leur autorité sur des territoires bien délimités et progressivement aménagés : les campagnes sont largement exploitées par de nombreuses fermes et les premières « villes » se forment le long des voies de communication fluviales et terrestres. Une économie monétaire se développe : le commerce ne repose plus sur le troc mais sur la vente et l’achat en espèces sonnantes et trébuchantes. Les Parisii , un peuple gaulois installé dans l’actuelle région parisienne, fondent les sites urbains de Nanterre, Saint-Maur-des-Fossés et Bobigny. Ils y pratiquent l’artisanat du verre et du métal, frappent monnaie, commercent. Ils y consomment des produits importés du monde romain : du vin, de la vaisselle. Car c’est aussi une période d’intensification des relations marchandes et culturelles, notamment avec les Romains…
Venez échanger avec Cyrille le Forestier, archéo-anthropologue à l’Inrap, autour des pratiques funéraires des Parisii et de leur grande nécropole de Bobigny.

Ajouter à mon calendrier 07/03/2022 07/04/2022 Europe/Paris Quand les gaulois enterrent leurs morts MM/DD/YYYY
Archéosite de la Haute-Île, Parc départemental de la Haute-Île
Av. Jean-Jaurès – RN 34
93330 Neuilly-sur-Marne
Contact(s)

hauteile [at] seinesaintdenis.fr
Département de la Seine-Saint-Denis Direction de la Culture, du Patrimoine, du Sport et des Loisirs Service du patrimoine culturel.

Partenaire(s)
logo Seine-Saint-Denis