Dominique Garcia, président de l’Inrap, ainsi que l'ensemble des agents de l'Inrap saluent la mémoire de Gilbert Kaenel, archéologue et historien, spécialiste de la Protohistoire et de l'Antiquité , disparu le 20 février 2020.

Dernière modification
25 février 2020

Professeur à l'université de Genève et directeur du Musée cantonal d'archéologie et d'histoire de Lausanne, membre du Conseil scientifique de l'Inrap dans les premières années de son existence (2002-2007),Gilbert Kaenel a fait bénéficier les agents de l'Institut de sa bienveillante expertise.

Gilbert Kaenel avait participé à plusieurs  manifestations et rencontres scientifiques de l’Inrap et collaboré notamment à l’un des Hors-série d’Archéopages (2012) où il avait dressé un bilan historique sur l'archéologie préventive en Suisse.

Il avait également siégé à de nombreux jurys universitaires de chercheurs de l'Inrap où son érudition et son indulgence étaient appréciées. Plus généralement, il défendait régulièrement, avec autorité et rigueur, les missions patrimoniales et scientifiques que l’Inrap met en œuvre.

À Bibracte – dont il avait présidé le Conseil scientifique– mais aussi au Musée d’archéologie nationale, à Gallia, à Dijon, à Lattes ou au Collège de France où il a été professeur invité en 2009, Gilbert Kaenel a su dispenser son savoir et son expertise.

« Une forme d’épaisseur feinte, de lourdeur qui cache une finesse insondable » : c’est l’image qu’il peignait de la mentalité des Vaudois et celle que ses amis garderont de lui.

Le 5 mars 2015, il avait été élevé au grade de Commandeur dans l'Ordre des Arts et Lettres par la Ministre Aurélie Filippetti.

Avec le décès de Gilbert Kaenel, l'Europe perd un des meilleurs connaisseurs de sa Protohistoire.

Le président et l'ensemble des agents de l'Inrap adressent à sa famille, ses amis, leurs condoléances et leur plus sincère sympathie.



 

Cliché: Laurent Dubois © BCU Lausanne