À l’occasion de la journée « Elles bougent dans le BTP », dans le cadre de la Smart City Week 2023, le groupe Léon Grosse a présenté l’archéocapsule (exposition légère) « Archéologie des sexes Féminins et Masculins » produite par l’Inrap, une occasion de revisiter les inégalités hommes-femmes et les stéréotypes de genre au travers de l’archéologie.

Dernière modification
24 octobre 2023

Acteur engagé de la construction depuis 1881, fort aujourd’hui de 50 agences et filiales et de 2500 collaborateurs, le Groupe Léon Grosse se diversifie dans les métiers de l’immobilier et les solutions de transitions écologiques et sociétales pour mieux répondre aux enjeux de l’urbanisme de demain. Convaincu que la diversité et la mixité sont une source de performance, et que la place des femmes est un réel enjeu de société, le groupe Léon Grosse s’est rapproché de l’Inrap afin de mettre en valeur l’archéocapsule « Archéologie des sexes Féminins et Masculins : quand l’archéologie revisite les stéréotypes de genre », un dispositif d’exposition itinérante abordant une question contemporaine, au travers de l’archéologie, en l’occurrence les inégalités hommes-femmes (Archéocapsule n°8).

Ce que dit l’archéologie

L’archéologie peut-elle observer des inégalités entre hommes et femmes ? Comme d’autres indices – âge, statut social, état de santé, etc. – l’étude de la différenciation sexuelle est devenue essentielle à la compréhension des sociétés du passé. S’il reste difficile d’apporter des réponses pour les périodes lointaines de l’histoire humaine, certaines hypothèses se confirment à l’appui des vestiges découverts : tout indique qu’une répartition sexuelle du travail et que la valorisation sociale des attributs masculins sont une réalité depuis au moins 10 000 ans.

Archéocapsule Masculin féminin

Illustration de l'Archéocapsule Masculin/Féminin (№8) 

Illustration : © Marion Fayolle

 

« Elles bougent dans le BTP »

Présentée dans les locaux du Groupe Léon Josse à Versailles, l’exposition « Archéologie des sexes Féminins et Masculins » a notamment été mise en valeur à l'occasion de la journée « Elles bougent dans le BTP » le jeudi 12 octobre dernier. Cette initiative intégrée à la Smart City Week 2023 en collaboration avec le partenaire « Elles Bougent », vise à combattre les stéréotypes que les jeunes filles pourraient avoir concernant les filières techniques et ingénieures dans le secteur de l'industrie et notamment du bâtiment. Pendant une demi-journée, une centaine de collégiennes et lycéennes de la région parisienne ont eu ainsi l'opportunité d'explorer l'univers du BTP et de revisiter les stéréotypes de genre au travers de l’archéologie : le présent vient de loin. 

Léon Grosse 1

À l’occasion de la journée « Elles bougent dans le BTP », présentation de l’archéocapsule « Archéologie des sexes Féminins et Masculins » dans les locaux du Groupe Léon Grosse.

© Groupe Léon Grosse

Contact(s) :

Eddie AIT
Délégué aux relations institutionnelles et au mécénat
Inrap, direction générale
06 78 78 92 09
eddie.ait [at] inrap.fr

Partenaire(s)
logo leon grosse.jpg