À Vitry-sur-Seine, l'Inrap fouille un site dont les vestiges témoignent d’une occupation humaine en bord de Seine depuis le début du Néolithique jusqu’à l’époque médiévale. 

Dernière modification
22 juin 2021

À Vitry-sur-Seine, dans le quartier en rénovation de la gare des Ardoines, suite à un diagnostic réalisé par le service archéologique du Val-de-Marne, une fouille, prescrite par le service de l’Etat (Drac Île-de-France – Service régional de l’archéologie), est réalisée par l'Inrap et le Conseil départemental du Val-de-Marne.


Les premiers agriculteurs de la vallée de la Seine, il y a 7 000 ans

Pour la période Néolithique, les fosses latérales (grandes fosses oblongues) orientées est-ouest témoignent de la présence de « maisons danubiennes » appartenant aux premiers agriculteurs arrivés dans ce secteur de la vallée de la Seine il y a 7000 ans. De nombreux vestiges, moins faciles à interpréter à ce stade de la fouille – dont des fragments de récipients en céramique et des outils en pierre taillée – permettent de confirmer l’occupation humaine continue de ce secteur durant les 3 000 ans du Néolithique. Quelques structures archéologiques, moins nombreuses, ont aussi été découvertes attestant une présence humaine à l’âge du Bronze final (vers 1 400 av. J.-C.).

Puis les gaulois…

L’occupation du site se poursuit du second âge du Fer (450  – Ier siècle av. J.-C.) jusqu’au milieu de l’époque romaine – IIIe siècle ap. J.-C. Les installations gauloises sont caractérisées par plusieurs enclos ainsi que de nombreux bâtiments sur poteaux (dont ne subsistent plus que des structures « en négatif » : les trous de poteaux). Elles se perpétuent durant l’Antiquité, avec les modifications des enclos (agrandissements, construction de nouveaux fossés), des bâtiments sur poteaux et d’autres sur fondations en pierre. L’occupation semble être tournée vers une activité agricole qui reste encore à définir.

Enfin l’époque médiévale est plus difficile à percevoir car elle a été en partie détruite par l’activité industrielle du site. Néanmoins, plusieurs fossés, four ou structures de stockages ont été mis au jour. Le site archéologique de Vitry-sur-Seine, avec des zones d’habitations et d’activités agropastorales, est un lieu très important pour la compréhension de l’occupation humaine dans ce secteur de la plaine alluviale de la Seine, depuis les périodes très anciennes jusqu’à l’ère moderne.

É​tude d'un four médiéval.

É​tude d'un four médiéval.

© Rachid El-Hajaoui, Inrap

 


Contrôle scientifique : Service régional de l’archéologie (Drac Île-de-France)
Recherche archéologique : Inrap et CD 94
Responsable scientifique : Maxime Aubier (Inrap)
Responsables de secteur : Aurélie Battistini et Silvia Velardez (CD 94)