Mis à jour le
09 novembre 2018

De l’Ile-de-France à l’Europe du Nord-Ouest : les peuplements humains avant le dernier maximum glaciaire, bilan, objectifs et perspectives de la recherche

À Nanterre, les 15 et 16 octobre 2018
Organisateurs : l'Inrap, la DRAC Île-de-France et les UMR 7041 Arscan ​Archéologies et Sciences de l'Antiquité et 8591 Laboratoire de Géographie Physique du CNRS

Table-ronde 2018 prehistoire de l'Ile-de-France à l'Europe du Nord-Ouest.jpg

Depuis l’essor de l’archéologie préventive, l’Île-de-France était le parent pauvre des découvertes relatives aux occupations précédents le maximum glaciaire. Dans les différentes synthèses régionales (Jaubert, Locht, Depaepe, Goval), elle était considérée comme une région désertée comparativement aux territoires limitrophes. Pourtant, les très nombreuses découvertes anciennes issues de prospections et parfois de fouilles réalisées au début du XXème fournissent l’image d’un secteur riche d’occupations paléolithiques. Une question se posait alors : cette écart trouve-t-il son origine dans l’absence d’approche méthodologique raisonnée mise en oeuvre en contexte préventif ?