À Sanary-sur-Mer ​ (Var), les archéologues de l'Inrap ont mis au jour des vestiges attestant une occupation de cette partie du littoral dès l'âge du Fer.

Dernière modification
31 janvier 2020

Dans le cadre d’un projet d'aménagement de logements sociaux mené par la commune de Sanary-sur-Mer et le Logis Familial Varois, le Service régional de l’archéologie (DRAC PACA) a prescrit un diagnostic, puis une fouille au 59, rue Robert Schuman. 

À l’occasion du diagnostic mené en janvier 2019 par l’Inrap, des vestiges ont été appréhendés aux abords de la médiathèque. Plusieurs fosses de plantation d’un vignoble ont été décelées et datées de la période antique. Les archéologues ont par la suite découverts des niveaux plus anciens datés de l’Âge du Fer. Sans pouvoir plus précisément affiner les datations, les chercheurs ont exhumé du comblement de plusieurs fosses, du mobilier pouvant indiquer la présence d’un habitat : éléments de terre à bâtir, tessons de céramique et un fragment de matériel de mouture en rhyolite (roche volcanique).

Les fouilles et le mobilier céramique découvert à ce jour confirment une occupation à l’Âge du Fer et complètent les données scientifiques disponibles pour cette période. Alors que les occupations semblaient être cantonnées aux sites de hauteur (oppidum du Mont Garou, de La Courtine, gisement de La Colle), voire sur les piémonts des massifs plus au nord (Le Lançon, La Piole), ce site atteste une occupation humaine sur le littoral, au nord de la baie de Sanary dès l’âge du Fer. Ce secteur sera densément occupé au cours de l’Antiquité avec notamment l’établissement de la villa de Portissol, à proximité et celui de la villa de La Gorguette plus au nord, dans la baie de Bandol.

Aménagement : Logis Familial Varois
Contrôle scientifique : Service régional de l’archéologie (Drac PACA)
Recherche archéologique : Inrap​
Responsable scientifique : Bertrand Gourlin, Inrap


 

Partenaire(s)
1001vies_lfv_rvb_bd_1.png