Conférences
5
Score : 5 (1 vote)
Mis à jour le
12 novembre 2018
Colloque
De l’Île-de-France à l’Europe du Nord-Ouest, les peuplements humains avant le dernier maximum glaciaire

Table ronde qui s'est tenue à la Maison Archéologie & Ethnologie, René-Ginouvès (Nanterre), les 15 et 16 octobre 2018. Manifestation organisée par F. Blaser, C. Chaussé, H. Djema et J.-L. Locht, avec le soutien de l'Inrap, de la DRAC Île-de-France et du CNRS (UMR 7041 et UMR 8591).

Table ronde : "De l’Ile-de-France à l’Europe du Nord-Ouest : les peuplements humains avant le dernier maximum glaciaire, bilan, objectifs et perspectives de la recherche", par Émilie Goval, Luc Vallin, Jean-Marc Gouedo et Hélène Djema

La vidéo n'est pas encore disponible

Auteurs

  • Émilie Goval, DRAC Hauts-de-France - Service Régional de l’Archéologie, CNRS - UMR 7194 Histoire naturelle de l’Homme préhistorique (MNHN- CNRS-UPVD)
  • Luc Vallin, DRAC Hauts-de-France - Service Régional de l’Archéologie
  • Jean-Marc Gouedo, DRAC Île-de-France – Service Régional de l’Archéologie​, CNRS - UMR 7041 ArScAn Laboratoire d’Ethnologie préhistorique
  • Hélène Djema, DRAC Île-de-France – Service Régional de l’Archéologie, CNRS - UMR 7041 ArScAn Laboratoire d’Ethnologie préhistorique

Résumé

La région des Hauts-de-France s’inscrit dans une longue tradition de recherche dans la détection des sites paléolithiques en contexte préventif comme en contexte programmé. L’ensemble de la région a bénéficié de grands projets d’aménagement (tracés linéaires – autoroute, gazoduc, canal- ZAC et carrières) mais également de multiples projets plus modestes permettant d’affiner la méthode de détection des sites et d’enrichir les connaissances chronostratigraphiques. La Préhistoire régionale et la qualité des résultats scientifiques obtenus en Hauts-de-France est le fruit d’une collaboration étroite entre le service régional de l’archéologie et les différents opérateurs d’archéologie préventive.

Le rôle du ministère de la Culture par le biais des services déconcentrés que sont les DRAC (service régional de l’archéologie) comporte de multiples facettes. De l’acte de la prescription à la recherche de solution de conservation, le SRA est au cœur de l’équation : projet d’aménagement (destruction) – problématique scientifique – protection du patrimoine (conservation). Les maillons de la chaîne opératoire de l’instruction d’un dossier d’urbanisme sont nombreux. Quels sont les choix scientifiques opérés ? Quelle est la politique de prescription mise en oeuvre dans le cas d’un site préhistorique ? Est-elle similaire pour l’ensemble des périodes archéologiques ? Quelles applications du code du patrimoine ? Une approche comparée des pratiques entre les Hauts-de-France et l’Île-de-France sera à ce titre proposée.

Cette communication se propose de démontrer comment les deux versants de l’archéologie préventive (prescription/opération de terrain) peuvent et doivent se conjuguer mutuellement en prenant en compte les limites et difficultés générées.

Année :
2018
Contactez nous
  • emilie.goval [at] culture.gouv.fr
  • luc.vallin [at] culture.gouv.fr
  • jean-marc.gouedo [at] culture.gouv.fr
  • helene.djema [at] culture.gouv.fr
Partenaire
DRAC Île-de-France
UMR 7194 - HNPN
Laboratoire d'Ethnologie préhistorique - ArScAn