Conférences
5
Score : 5 (1 vote)
Mis à jour le
09 octobre 2020
Colloque
Archéologie de la mer

L'Institut national de recherches archéologiques préventives (Inrap) et le musée du quai Branly—Jacques Chirac s'associent à l'occasion de la Journée internationale de la mer dans une après-midi rythmée par des conférences et projections.

Voir le programme complet

Colloque "Archéologie de la mer", projection de l'épisode 3 des Routes de l'esclavage (52 minutes, réalisation Daniel Cattier, Juan Gélas, Fanny Glissant, production ARTE France, Compagnie des Phares et Balises, Kwassa Films, RTBF, LX Filmes, RTP, Inrap), puis débat avec Sylvie Jérémie, Inrap, Fanny Glissant, Elephant Doc, Philippe Charlier, musée du quai Branly – Jacques Chirac, et André Delpuech, Musée de l'Homme.

Intervenants :

Sylvie Jérémie  est diplômée en archéologie (préhistoire de l'Asie et de l'Océanie), Sylvie Jérémie est responsable d'opérations de fouilles préventives pour l'Afan et l'Inrap depuis 1989. En 1992, elle devient ingénieur de recherches, adjointe scientifique et technique pour la Guyane, la Guadeloupe et la Martinique. Depuis 2011, elle travaille au sein de la direction scientifique et technique de l'Inrap.


Fanny Glissant est productrice et réalisatrice de documentaires. Fanny Glissant intègre l'université Paris VIII, en section cinéma et ethnologie. En 2009, elle réalise son premier documentaire sur les violences faites aux femmes Bienvenue dans la vraie vie des femmes.

En 2012, elle rejoint la Compagnie des Phares et Balises.

En 2018, elle produit et co-réalise avec Daniel Cattier et Juan Gélas Les routes de l'esclavage. Cette série de quatre documentaires propose une synthèse sur l'histoire de l'esclavage, à travers les siècles et les continents de 476 après Jésus-Christ à 1888. Catherine Coquery-Vidrovitch en est la conseillère historique et scientifique. Cette fresque aborde les questions économiques et géographiques.


André Delpuech est conservateur général du patrimoine, directeur du musée de l'Homme depuis le 10 avril 2017, après avoir été responsable des collections des Amériques au musée du quai Branly de sa création en 2005 à 2017. Spécialiste de la Préhistoire européenne, il intervient dans l'archéologie préventive. Il se spécialise ensuite dans l'histoire amérindienne des Caraïbes. Il a été conservateur régional de l'archéologie à la Direction régionale des Affaires culturelles de la Guadeloupe.


Philippe Charlier est un médecin légiste, un anatomo-pathologiste et un paléopathologiste français. Après des études parallèles en médecine et Histoire de l’Art, il se partage entre ses activités d’enseignant chercheur à l’Ecole Pratique des Hautes Etudes à Paris et la médecine légale à l’Hôpital Raymond Poincaré de Garches. Initiateur et organisateur des colloques internationaux de pathographie à Loches, Bourges, Saint-Jean-de-Côle et Bergues (dernier colloque en mai 2013), ses travaux ont porté sur l'étude des restes de Richard Cœur de Lion, d'Agnès Sorel, de Foulque III Nerra d'Anjou, de Diane de Poitiers, des fausses reliques de Jeanne d'Arc, et de la tête présumée d'Henri IV. 


Théresia Duvernay est directrice du développement culturel et de la communication à l’Inrap.

Année :
2020
Durée :
01:07:20
Partenaire(s)
logo_quai_branly-300x212.jpg