Conférences
Aucun vote pour le moment
Mis à jour le
09 novembre 2018
Colloque
De l’Île-de-France à l’Europe du Nord-Ouest, les peuplements humains avant le dernier maximum glaciaire

Table ronde qui s'est tenue à la Maison Archéologie & Ethnologie, René-Ginouvès (Nanterre), les 15 et 16 octobre 2018. Manifestation organisée par F. Blaser, C. Chaussé, H. Djema et J.-L. Locht, avec le soutien de l'Inrap, de la DRAC Île-de-France et du CNRS (UMR 7041 et UMR 8591).

Table ronde : "De l’Ile-de-France à l’Europe du Nord-Ouest : les peuplements humains avant le dernier maximum glaciaire, bilan, objectifs et perspectives de la recherche", par Sylvain Soriano​​, Eric Nelson Ahmed-Delacroix, Nelly Connet, Vincent Lhomme, Marine Massoulié, Roxane Rocca et Sophie Clément

Auteurs

  • Sylvain Soriano​​, CNRS - UMR 7041 ArScAn Laboratoire d'Ethnologie Préhistorique, équipe AnTET
  • Eric Nelson Ahmed-Delacroix, CNRS - UMR 7041 ArScAn Laboratoire d'Ethnologie Préhistorique, équipe AnTET
  • Nelly Connet, Inrap Grand-Sud-Ouest, CNRS - UMR 7041 ArScAn Laboratoire d’Ethnologie préhistorique
  • Vincent Lhomme, Inrap Grand-Sud-Ouest, CNRS - UMR 7041 ArScAn Laboratoire d'Ethnologie Préhistorique, équipe AnTET
  • Marine Massoulié, CNRS - UMR 7041 ArScAn Laboratoire d'Ethnologie Préhistorique, équipe AnTET
  • Roxane Rocca, Université Paris I, CNRS - UMR 7041 ArScAn Laboratoire d’Ethnologie préhistorique
  • Sophie Clément, Inrap Centre-Île-de-France, CNRS - UMR 7041 ArScAn Laboratoire d'Ethnologie Préhistorique, équipe AnTET

Résumé

La partition méthodologique entre nord et sud de la France quant à l’étude des périodes paléolithiques, et en ce qui nous concerne ici du Paléolithique moyen, est historiquement profondément ancrée. Il en a résulté dans le maillage de nos connaissances du peuplement à cette période une discontinuité majeure s’étendant de la basse vallée de la Loire au Jura. Les sites ayant une visibilité dans la littérature y sont rares et plus encore ceux qui ont valeur de référence. On s’interrogera sur le sens de ce constat qui engage nécessairement notre perception et notre compréhension de la place du Bassin parisien dans la géométrie culturelle des peuplements néandertaliens. Si la frange méridionale du Bassin parisien était bien un no man’s land au Paléolithique moyen alors la question d’une interface culturelle avec des traditions méridionales ne fait plus sens. Plus probablement, la rareté des sites exprime en partie un artéfact méthodologique dont il convient de déterminer l’origine. Au-delà de ces interrogations liminaires, nous mobiliserons les données disparates dont on dispose du seuil du Poitou au seuil de Bourgogne afin d’examiner si la frange méridionale du Bassin parisien a pu constituer au Paléolithique moyen la marge d’aires culturelles s’étant développées plus au nord. Plus largement, c’est une césure entre les mondes septentrionaux et méridionaux qui se trame, césure pérenne dans l’histoire culturelle de l’Europe.

Année :
2018
Durée :
39 minutes
Contactez nous
  • sylvain.soriano [at] cnrs.fr
  • e.ahmeddelacroix [at] outlook.com
  • nelly.connet [at] inrap.fr
  • vincent.lhomme [at] inrap.fr
  • marine3d [at] hotmail.com
  • roxane.rocca [at] mae.u-paris10.fr
  • sophie.clement [at] inrap.fr
Partenaire
cnrs.jpg
inrap logo
Laboratoire d'Ethnologie préhistorique - ArScAn
Logo université Paris 1