Contact

Christel Fraisse
Développement culturel et communication,
Inrap Rhône-Alpes - Auvergne
06 73 48 26 95 – christel.fraisse@inrap.fr

Zoom:
Autoroutes du Sud de la France

Conférence - Établissements médiévaux et moderne sur le tracé de l’A89

Publié le 8 novembre 2012 · Mis à jour le 17 décembre 2012
À la demande du Groupe histoire et archéologie de Balbigny, l’Inrap présente une conférence vendredi 9 novembre sur les résultats des fouilles de « Ronzière » à Saint-Marcel-de-Félines et de « Marigny » à Balbigny.
Véronique Monnoyeur-Roussel et Tommy Vicard, archéologues à l’Inrap, y présenteront les découvertes et leurs apports à la connaissance de l’histoire locale et en particulier sur l’occupation des campagnes au Moyen Âge et l’Époque moderne.

Faisant suite aux diagnostics entrepris dès 2007 sur le futur tracé de l’A89 Balbigny/La Tour de Salvagny conduit par ASF, dans les départements de la Loire et du Rhône, plusieurs fouilles ont été prescrites par l’État en 2009 et 2010. Des équipes d’archéologues de l’Inrap ont mis au jour sur les communes de Saint-Marcel-de-Félines et de Balbigny des établissements ruraux médiévaux et moderne de type varié allant de la ferme à la  maison forte.

La fouille du site de « Ronzière » à Saint-Marcel de Félines

L’étude du site de « Ronzière » a révélé les vestiges de deux occupations médiévales consécutives. Il s’agit pour chacun de ces états, d’une exploitation agricole comportant des habitats et des annexes.
La première, qui est ceinturée d’un fossé, se caractérise par des fosses et des négatifs de poteau. Elle se développe puis disparait entre le XIe et le XIIe siècle.
La seconde occupation, vraisemblablement concomitante à la disparition de la première, voit l’installation de bâtiments dont l’architecture mixte se compose de bois, pierre et terre. Un soin particulier est apporté à l’assainissement des sols.
Les constructions sont progressivement bâties, modifiées ou agrandies jusqu’à évoquer une exploitation où l’on observe la coexistence d’installations agricoles et domestiques à l’usage d’une communauté familiale relativement autonome.
La morphologie du bâti et le mobilier archéologique recueillis décrivent une maison paysanne qui mérite le nom de ferme au regard de l’organisation générale des espaces, même si l’élaboration reste hétérogène et rustique. Cette occupation disparaît entre la fin du XIIIe et le début du XIVe siècle.

La fouille du site de « Marigny » à Balbigny

Les archéologues ont mis au jour un établissement médiéval rural ayant existé du IXe au XIIe siècle. L’espace était divisé en enclos de tailles variées par des barrières et des fossés. Il était occupé par de petites habitations en matériaux légers de 6 à 10  m de côté et par un bâtiment sur poteaux à double nef de 16 m par 10.
Au XVIe siècle est édifiée une petite maison forte composée de deux ailes et d’une tour de 4 m de diamètre. Ce bâtiment est arasé au XVIIIe siècle pour faire place à une pâture.

Conférence vendredi 9 novembre 2012, à 18 h 30

Salle du foyer - derrière le cinéma Espace Lumière
42510 Balbigny.
Gratuit.

Aménagement

ASF

Contrôle scientifique

Service régional de l’archéologie (Drac Rhône-Alpes)

Recherche archéologique

Inrap

Responsables scientifiques

Véronique Monnoyeur-Roussel et Tommy Vicard, Inrap

  • Saint-Marcel-de-Félines/Ronzière (Rhône-Alpes, Loire).
    Saint-Marcel-de-Félines/Ronzière (Rhône-Alpes, Loire).


    © Inrap, 2009.