Colloques
Aucun vote pour le moment
Mis à jour le
10 janvier 2020
Colloque
Bioarchéologie : minimums méthodologiques et référentiels communs, nouvelles approches

Ce quatrième séminaire scientifique et technique s’est tenu à Sélestat en Alsace, à l'auditorium de la Bibliothèque Humaniste​, les 28 et 28 novembre 2019. Il a été organisé par Carine Carpentier (Inrap), Rose-Marie Arbogast (CNRS), et Philippe Kuchler (Archéologie Alsace).

Blandine Lecomte‐Schmitt (Inrap)

Le bois est un matériau relativement rare en archéologie : à la fois écofact et artefact, il nous livre certains aspects d’un milieu et de son exploitation. Sous nos latitudes, le bois se retrouve sous quatre états de conservation soit, du moins visible au plus visible : bois trace, bois minéralisé, charbon de bois, bois gorgé d’eau.

Matériau de prédilection pour l’homme, ressource disponible et renouvelable, les vestiges se font pourtant rare et seule une infime partie en est parvenue jusqu’à nous, du fait sans doute aussi que même devenu inutilisable, un élément en bois peut toujours fournir de l’énergie et être brûlé.

La xylologie permet non seulement l’étude du matériau bois – objets, usages, assemblages, économie – mais également celle de la plante et de son milieu, en lien étroit avec les autres disciplines archéobotaniques. Son champ d’investigation est donc particulièrement vaste et permet d’éclairer notamment une part de la vie quotidienne bien souvent totalement disparue.

Mots-clés : bois, taxonomie, environnement, matériau, vie quotidienne, construction, outils, gestion et économie de la ressource

Année :
2019
Durée :
00:06:12
Année :
2019
Contact(s)

blandine.lecomte-schmitt [at] inrap.fr

Partenaire(s)
Inrap logo 2019
Archéologie Alsace

GDR Bioarcheodat