Colloques
Aucun vote pour le moment
Mis à jour le
06 janvier 2020
Colloque
Bioarchéologie : minimums méthodologiques et référentiels communs, nouvelles approches

Ce quatrième séminaire scientifique et technique s’est tenu à Sélestat en Alsace, à l'auditorium de la Bibliothèque Humaniste​, les 28 et 28 novembre 2019. Il a été organisé par Carine Carpentier (Inrap), Rose-Marie Arbogast (CNRS), et Philippe Kuchler (Archéologie Alsace).

Sylvain Griselin (Inrap - UMR 7041 ArScAn), François Bachellerie (Archéologie Alsace - UMR 5199 PACEA), Nathalie Schneider (Inrap - UMR 7362 LIVE), Patrice Wuscher (Archéologie Alsace - UMR 7362 LIVE), Olivier Moine (CNRS - UMR 5891 LGP), Noémie Sévêque (postdoctorante UMR 7041), Héloïse Koehler (Archéologie Alsace - UMR 7044 ArcHiMèdE) et Éric Boës (Inrap - UMR 7044 ArcHiMèdE)

L’Alsace est connue pour son potentiel archéologique paléolithique depuis le XIXe siècle. Ce n’est que récemment que la recherche en Préhistoire ancienne connaît un nouvel élan dans la région, notamment grâce aux fouilles menées par l’Inrap et Archéologie Alsace, en amont du Contournement Ouest de Strasbourg, aux fouilles programmées de deux sites majeurs, Mutzig et Wolschwiller, et à plusieurs programmes de recherches pluridisciplinaires.

En amont des importants décaissements du Contournement Ouest de Strasbourg, un maillage de sondages profonds, jusqu’à 10 m, a été déployé pour détecter les sites archéologiques impactés par le projet. Grâce à eux, cinq gisements du Paléolithique moyen ont été identifiés, dont trois ont fait l’objet d’une fouille à Ernolsheim-Bruche, Pfulgriesheim et Ittenheim. Les travaux en cours sur les séquences lœssiques observées sur les sites fouillés offrent un nouveau cadre de référence stratigraphique, chronologique et environnemental de la dernière période glaciaire (-110 000 à -15 000 ans) et de la fin de l’avant-dernière période glaciaire (-230 000 à -130 000 ans).

En effet, dès l’élaboration des projets de fouille, une approche pluridisciplinaire à haute résolution a été envisagée afin de restituer le cadre paléoenvironnemental des occupations et de mieux comprendre les interactions des hommes et de leur milieu. Des protocoles d’échantillonnage propres à chaque spécialité ont été employés.

Plusieurs horizons stratigraphiques ont livré de la faune, attestant de la présence de troupeaux de grands herbivores tels que le cheval, le bison et le mammouth. L’étude archéozoologique en cours vise à déterminer si la présence de ces ossements sur les sites est liée à la mort naturelle des animaux ou à la chasse. En complément, les analyses géomorphologiques renseignent sur les processus de dépôts et d’érosion des lœss. De même, l’étude des charbons de bois (anthracologie) et des différentes espèces d’escargots (malacologie) et de microfaune conservées dans les sols permet de restituer l’évolution de la couverture végétale durant plusieurs dizaines de milliers d’années.

Mots clés : Paléolithique moyen, paléoenvironnement, lœss, archéozoologie, géomorphologie, anthracologie, malacologie, Alsace

Année :
2019
Durée :
00:14:33
Année :
2019
Contact(s)

sylvain.griselin [at] inrap.fr
francois.bachellerie [at] archeologie.alsace
nathalie.schneider-schwien [at] inrap.fr
patrice.wuscher [at] archeologie.alsace
olivier.moine [at] lgp.cnrs.fr
heloise.koehler [at] archeologie.alsace
eric.boes [at] inrap.fr

Partenaire(s)
Inrap logo 2019
Archéologie Alsace

GDR Bioarcheodat