Conférences
4
Score : 4 (1 vote)
Mis à jour le
22 décembre 2017
Colloque
Transmettre les savoirs : Archéologie des apprentissages

Colloque international organisé par l'Inrap et la Cité des sciences et de l'industrie, sous la direction scientifique de Patrick Pion, Inrap, et de Nathan Schlanger, École nationale des chartes, les 28 et 29 novembre 2017 à l'auditorium de la Cité des sciences et de l’industrie.

Colloque international : "Transmettre les savoirs : archéologie des apprentissages" par Patrick Johansson Keraudren, université de Mexico

Dans le monde nahuatl préhispanique, l’acquisition et la transmission des savoirs gravitaient autour des pôles respectifs de la parole et de l’image. L’écriture pictographique possédait une sémiologie qui lui était propre, ne renvoyait pas spécifiquement à la langue mais entretenait plutôt avec elle une relation de complémentarité. L’image produisait un sens visuellement appréhensible et déclenchait un discours verbal complémentaire. On pensait avec des mots mais aussi et surtout avec des images.

Après la conquête de la Mésoamérique par les Espagnols, l’alphabet et « l’esprit alphabétique » s’imposèrent progressivement ce qui entraîna des changements radicaux dans les codes et la mentalité. Dès les premières années, pour des raisons stratégiques de connaissance et d’évangélisation de l’Autre, des lectures et des transcriptions alphabétiques de documents pictographiques furent effectuées. D’autre part, certains livres indigènes qui avaient été détruits furent reproduits à la demande des Espagnols avec des variantes qui montrent une acculturation des peintres-scribes nahuas tlahcuilos ainsi que des changements substantiels dans la relation de la parole à l’image.

Patrick Johansson Keraudren est docteur ès Lettres de l’université de Paris IV, chercheur à l’Institut de recherches historiques et professeur à la faculté de Philosophie et Lettres, de l’université nationale autonome du Mexique. Spécialiste du Mexique indigène précolombien et colonial, il est membre de la Academia Mexicana de la Lengua et membre correspondant de la Real Academia Española. Connaisseur des langues nahuatl et maya (yucatèque), il est également membre honoraire de la Asociación de Escritores en Lenguas Indígenas.

Bibliographie

  • DESSALES, J-L, PICQ, P., VICTORRI, B. (2006), Les origines du langage, ed. Le Pommier Paris.
  • JOHANSSON P. (2004), La palabra, la imagen y el manuscrito. Lecturas indígenas de un texto pictórico en el siglo XVI, IIH/UNAM, México.
  • ------ (2006), « Le discours pictographique nahuatl de l’Histoire au XVIème siècle », Ecrits et peintures indigènes, Cahiers d’Histoire d’Amérique Coloniale No. 1, L’Harmattan, Paris, p. 53-74.
  • ------- (2010), « The ascension of Mount Coatepetl by Coyolxauhqui and the Centzon Huitznahuas : a temple made of words », Places of Power and memory in America’s past and present, Gebr. Mann Verlag, Berlin, p. 233-253.
  • ----- (2011), « From pictures to letters. The early steps in the Mexican alphabetisation process during the 16th century », Written culture in a colonial context. Africa and the Americas,1500-1900, Editors Adrien Delmas/Nigel Penn, UCT Press/Institut franҫais d’Afrique du Sud, Cape Town, p.30-55. 
  • ----------(2015), “Tamoanchan. Una imagen verbal del origen”, Estudios de Cultura náhuatl, t. 49, IIH/UNAM, México, p. 59-92.
  • LEÓN-PORTILLA M. (2003), Códices. Los antiguos libros del Nuevo mundo, Ed. Aguilar, México.  
Année :
2017
Durée :
34'49"
Partenaire
Cité des Sciences et de l'industrie
Sciences Humaines
Ecole nationale des Chartres
logo Archéologia