Séminaire scientifique et technique organisé par l'Inrap, l’Institut national de recherche en informatique et en automatique (Inria) et l’Institut de recherche en informatique et systèmes aléatoires (IRISA).

Dernière modification
13 juin 2018

La modélisation 3D et l’imagerie numérique sont désormais d’utilisation courante en archéologie, notamment comme outil d’aide au relevé, à l’étude et à la diffusion des résultats. Les outils et logiciels inhérents à ces technologies numériques ont donné lieu à de nombreux retours d’expériences, d’études ou de comparaisons. Aujourd’hui, les protocoles s’uniformisent peu à peu, et les esprits sont plus disponibles pour analyser leurs apports dans le processus de fabrication de la connaissance.

Informations pratiques

Les 26 juin et 27 juin 2018

Espace Conférences - Inria Rennes - Bretagne Atlantique
Campus universitaire de Beaulieu
263 Avenue du Général Leclerc - Rennes 35042 cedex
Contact : seminaire-inrap-inria [at] inrap.fr

Nombre de places limité : 240 participants maximum.

Inscription pour les auditeurs (avant le 10 juin 2018) : 

 Affiche et programmation

Programme

Les communications du séminaire se concentreront en priorité sur les apports heuristiques de la modélisation 3D et de l’imagerie numérique. Il s’agira de montrer comment ces technologies s’insèrent dans les processus d’enregistrement de terrain, quels changements méthodologiques peuvent être observés, et comment les résultats et les produits qu’elles proposent sont utilisés. L’évolution des questionnements scientifiques pourra être également abordée, ainsi que les changements dans la nature et la forme de ce qui est enregistré, dans les manières de fouiller, d’observer, de raisonner, de traiter, d’analyser et de restituer les données et les interprétations.

Au regard de leurs expériences, dans des contextes chronologique et opérationnel variés (préventif, programmé, subaquatique), dans le cadre de l’étude de vestiges de toutes natures (bâti, funéraire, mobilier, grottes, gravures, etc.), et quelles que soient les techniques utilisées (photogrammétrie, lasergrammétrie, tomodensitométrie, etc.), les communicants s’attacheront, en s’appuyant sur une synthèse de leurs expériences, à présenter leurs réflexions sur l’intégration de ces technologies dans les processus d’enregistrement, d’étude et de diffusions des données.

 Imagerie numérique et 3D

Mardi 26 juin 2018

9h-10h : Accueil des participants

10h-10h25 : Présentation et introductions

10h25-12h45 et 14h-14h30

I- Impacts opérationnel et méthodologique

Retours d’expérience analysant comment les technologies numériques de captation et de représentation des vestiges influent sur la conduite de l’opération et les données enregistrées.

Avec :

  • Un espace urbain singulier : Les abords de la cathédrale du Mans. Enjeux et méthodes, par Stéphane Augry, Inrap, UMR 6566 CReAAH
  • L’imagerie 3D en archéologie : de l’enregistrement de terrain à l’aide aux relevés, par Sébastien Gaime, Inrap, UMR 6042 GEOLAB
  • Vers la systématisation de l’enregistrement 3D en archéologie du bâti : usage et intégration de la photogrammétrie dans les opérations de bâti en Alsace, par Lucie Jeanneret, Archéologie Alsace
  • Les nouvelles techniques de relevés appliquées à l’archéologie du bâti et à l’archéologie urbaine, par Elen Esnault, Inrap, UMR 6566 CReAAH
  • Relevé d'art pariétal et 3D : l'occasion d'une remise en question des pratiques scientifiques, par Geneviève Pinçon, Centre National de Préhistoire (CNP), UMR 5608 TRACES et Oscar Fuentes, Centre National de Préhistoire (CNP)​

14h30-17h

II - Image numérique et modèle 3D : des outils au service de la fabrication de la connaissance

Impact épistémologique sur le raisonnement archéologique mis en évidence par des exemples d’utilisation de l’imagerie numérique 2D et 3D : comment pense-t-on devant ces images, quels raisonnements élabore-t-on, quelle est la méthode d’analyse du vestige qui se met en place ? Comment et pourquoi de nouvelles idées et de nouveaux questionnements voient-ils le jour ?

Avec :

  • Images 2D et 3D pour appréhender les sites immergés : quelles techniques, quelles méthodes ?, par Philippe Pelgas, Inrap, UMR 5060 IRAMAT
  • La tombe aristocratique gauloise de Warcq (Ardennes) : méthodes d’analyses des objets composites, par Émilie Millet, Inrap, UMR 8546 AOrOc et Renaud Bernadet, restaurateur indépendant
  • Nouvelles technologies numériques, nouveau regard porté sur les crémations, par Isabelle Le Goff, Inrap, UMR 7206 Éco-Anthropologie et Ethnobiologie
  • Céramiques imprimées de Méditerranée occidentale : apports de la micro-tomographie à la restitution des traditions techniques, par Louise Gomart, CNRS, UMR 8215 Trajectoires

Mercredi 27 juin 2018

9h-9h30 : Accueil des participants

9h30-10h35

​II - Image numérique et modèle 3D : des outils au service de la fabrication de la connaissance (suite)

  • ​La photogrammétrie au service de l'étude d'un dolmen à couloir au Manémeur à Quiberon, par Sandra Sicard, Inrap, UMR 6566 CReAAH
  • Aux dimensions de l’image dans l’étude des représentations gravées néolithiques, par Serge Cassen, Laboratoire de recherches archéologiques (LARA) - Université de Nantes, CNRS - UMR 6566 CReAAH

10h35-12h45 et 14h-16h30

III - Restitution : de la maquette virtuelle à l’impression 3D

Retours d’expérience (réplique de mobilier pour expérimentations physiques, réalité virtuelle, etc.), comment travaille-t-on avec les modèles 3D, quels sont les apports scientifiques concrets ?

Avec :

  • Le centre d’interprétation virtuel de Carhaix : des vestiges archéologiques à la réalité augmentée, par Gaétan Le Cloirec, Inrap et Elodie Decarssin, Mazédia
  • Villa de Diomède, Pompéi : des archives anciennes aux restitutions 3D, par Hélène Dessales, ENS, UMR 8546 AOrOc
  • Exploration et analyse d'environnements archéologiques virtuels, par Jean-Baptiste Barreau, Université de Rennes 1, UMR 6566 CReAAH
  • 3D pour l’archéologie : quelles interactions, pour quoi faire ?, par Ronan Gaugne et Valérie Gouranton, Inria, UMR 6074 IRISA
  • Toucher l’intangible : technologies additives pour l’archéologie, par Théophane Nicolas, Inrap, UMR 8215 Trajectoires

Communication de clôture

  • La fouille virtuelle, entre le scanner et l’imagerie 3D, doit-on tout révéler ?, par Christophe Moulherat, Musée du quai Branly - Jacques Chirac, UMR 8546 AOrOc et Nathalie Ginoux, Sorbonne Université, UMR 8167 Orient et Méditerranée

Appel à Posters

L’exposition de posters est prévue pendant les deux jours du séminaire. Une session leur sera réservée en fin de matinée le mercredi 27 juin, ils pourront alors être commentés par leur(s) auteur(s). Ils présenteront les résultats méthodologiques et scientifiques obtenus à l’aide de l’imagerie numérique et/ou de la modélisation 3D. Les projets de posters devront être envoyés à seminaire-inrap-inria [at] inrap.fr pour approbation avant le 6 juin 2018.

Visite d’Immersia

Des visites gratuites de la salle de réalité virtuelle de l’Inria sont prévues en milieu et fin des deux journées du séminaire. Une inscription sur place sera nécessaire.

Contact(s) :

Organisateurs

Sylvie Eusèbe
Chargée de l’image, du dessin et de l’infographie
Inrap, Direction scientifique et technique
sylvie.eusebe [at] inrap.fr

Téophane Nicolas
Céramologue
Inrap Grand Ouest - UMR 8215 Trajectoires
theophane.nicolas [at] inrap.fr

Valérie Gouranton
Enseignant-chercheur
INSA de Rennes - UMR IRISA/Inria
valerie.gouranton [at] irisa.fr

Ronan Gaugne
Ingénieur de recherche
Université de Rennes 1 - UMR IRISA/Inria
ronan.gaugne [at] irisa.fr

Partenaire(s)
Logo INRAP
Logo Inria
Logo IRISA